les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Actrice de théâtre réputée du début du 20e siècle, elle aborde aussi le cinéma débutant.
Elle est l’épouse de l’écrivain Georges DUHAMEL.

télécharger cet article

 

Blanche ALBANE
Née Blanche Alice SISTOLI dite… Blanche ALBANE

Née le 14 octobre 1886 à 2h du matin à Paris 11e
Selon acte n° 4946 – Archives de Paris en ligne – V 4 E 6510

 Décédée le 4 mai 1975 à Hérouville Val-d’Oise 95

 

 

Jeune actrice venue réciter des vers, elle rencontre son futur mari.

Elle est à l’affiche de 23 pièces de théâtre de 1908 à 1928.

Remettre en jeu son talent à chaque spectacle stimule cette actrice

 

 

Jeune actrice venue réciter des vers, elle rencontre son futur mari.

Un jour de 1907, cette jeune actrice  issue de milieu modeste, alors pensionnaire au Théâtre de l’Odéon, vient réciter des vers au phalanstère(*) de l’abbaye de Créteil(**).

C’est là qu’elle rencontre celui qui deviendra  son époux, l’écrivain Georges Duhamel. Il fait alors son expérience communautaire dans ce groupe.

De leur mariage célébré le 2 décembre 1909, naîtront entre 1917 et 1925 trois fils, Bernard, Jean et Antoine qui deviendra compositeur de musique de films.

Blanche ALBANE devient alors interprète des pièces de son époux comme La Lumière, À l’ombre des statues, Le Combat, L’Œuvre des athlètes, puis jouera notamment sous la direction de Jacques Copeau au théâtre du Vieux-Colombier.

Au tournant des années 1910 qui signent les débuts du cinéma, on la retrouve dans cinq films.

(*) Un phalanstère (du grec Phalanx, formation militaire rectangulaire, et stereos, solide) est un regroupement organique des éléments considérés nécessaires à la vie harmonieuse d'une communauté appelée la Phalange. Le concept, très en faveur dans les milieux intellectuels au XIXe siècle, fut élaboré par Charles Fourier et promu par des industriels idéalistes comme Jean-Baptiste André Godin. (source : Wikipedia)

(**) Groupe fraternel d’artistes appelé « groupe de l’abbaye » qui forme une communauté littéraire et artistique au début du 20e siècle.

 

 

Elle est à l’affiche de 23 pièces de théâtre de 1908 à 1928.

Son succès sur la scène parisienne est si important qu’elle est à l’affiche de 23 pièces de théâtre entre 1908 et 1928, interprète de grands auteurs comme André Gide, Roger Martin du Gard, Jean Cocteau, Charles Dullin, Louis Jouvet…

Malgré cette notoriété affirmée, elle s’éloigne du théâtre pour se consacrer à l’éducation de ses fils et devient la copiste des manuscrits de son mari.

 

 

Remettre en jeu son talent à chaque spectacle stimule cette actrice

L’art et la magie du déguisement intéresse particulièrement Blanche Albane qui aime se trouver dans une tension créative. Ainsi, le théâtre lui donne un contexte où chaque représentation est un défi pour l’artiste qui remet son talent en jeu devant le public.

Marquée par la Vierge et la Balance, elle aime s’exprimer à travers l’art dans un contexte novateur, indépendant, original, pour satisfaire les spectateurs. Son exigence de perfection alliée à son besoin d’harmonie, guide son jeu d’actrice qui sait surprendre et séduire l’assistance.

Au vu de son caractère, on peut dire qu’elle possède bien ses rôles, avec pour elle le besoin de prendre le risque de chaque représentation où il lui faut s’améliorer sans cesse et viser l’excellence.

 

 


(Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page