les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Ce savant mathématicien se double d’un formidable humaniste impliqué dans les évènements de son temps, militant pour la justice, promoteur de la recherche et de la solidarité…

télécharger cet article

 

Paul Emile APPELL

Né le 27 septembre 1855 à 7h du matin à Strasbourg 67 Bas-Rhin
Selon acte n° 1504 – AD67 en ligne – C478-P1-R293242-3436377 – vue 37/79

 Décédé le 24 octobre 1930 à Paris

 

 

Exceptionnelle est la destinée de ce brillant mathématicien et mécanicien !

Dreyfusard de la première heure !

Précurseur, il crée l’ancêtre du CNRS

Scientifique humaniste militant pour la justice

 

 

Exceptionnelle est la destinée de ce brillant mathématicien et mécanicien !

Reconnu pour ses talents de savant mathématicien, il l’est tout autant pour son engagement en faveur de la justice, la promotion de la recherche et la solidarité nationale et internationale.

En effet, il publie plus de 250 travaux scientifiques dans des domaines divers : géométrie, mécanique, équations différentielles, fonctions elliptiques…

Et en parallèle, il mène une carrière d’homme de pouvoir et de responsabilités.

Ses parents teinturiers et fervents catholiques, revendiquent une identité française dans une Alsace déchirée entre France et Allemagne.

Et pour rester citoyen français Paul Appell s’exile à Nancy lors de la débâcle de 1870, après avoir commencé ses études à Strasbourg. Entré à l’Ecole Normale Supérieure en 1873, il passe son doctorat trois ans plus tard consacré à la géométrie projective.

En 1874-1875, il suit notamment les cours d’Urbain Le Verrier, astronome découvreur de la planète Neptune et précurseur de la météorologie.

Marié en 1881 à Amélie Bertrand, nièce de mathématiciens, de cette union il aura trois filles dont l’une connue sous le pseudonyme d’écrivain de Camille Marbo épousera  l’éminent mathématicien Emile Borel.

 

Dreyfusard de la première heure !

Maître de conférences à la Sorbonne à l’âge de 30 ans, il occupe la chaire de mécanique. Huit ans plus tard, en 1893, il est élu à l’Académie des Sciences.

Avec son demi-frère qui réside encore en Allemagne, ensemble ils s’activent à l’espionnage en faveur de la France et contre l’Allemagne.

En cette fin de 19e siècle, un autre évènement secoue la France : l’affaire Dreyfus et Paul Appell, pressentant l’injustice, s’investit pour la cause de Dreyfus dès la première heure et sera expert lors de la révision du procès de Dreyfus en 1906.

Entretemps, ce génie scientifique décroche en 1899 la médaille d’or du roi de Suède pour son mémoire lié aux calculs des coefficients de Fourier (mathématicien/physicien dont le nom figure en 1889 parmi les 72 savants choisis par Eiffel pour orner le 1er étage de sa Tour).


La Cité internationale universitaire de Paris fondée par Paul Appell.

 

Précurseur, il crée l’ancêtre du CNRS

En 1903, il devient le doyen de l’université de Paris puis président du conseil de cet établissement.

Ardent partisan du retour de l’Alsace à la France et, à défaut de pouvoir servir pendant la Première Guerre Mondiale, il fonde le Secours National. Cet organisme semi-officiel est chargé d’aider les femmes de militaires et les victimes civiles de la guerre.

Et en décembre 1912, dans Strasbourg libéré, il s’écrie : Je croyais devenir fou en voyant le drapeau tricolore français sur notre vieille cathédrale.

Pour favoriser l’internationalisation des facultés, il crée la Cité Internationale universitaire de Paris.

Dans les années 1920, on le retrouve recteur de l’Académie de Paris (1920-1925) et Secrétaire Général de la France auprès de la Société des Nations.

Enfin, il faut souligner qu'Appell crée le premier fond d'aide à la recherche scientifique, véritable précurseur de notre moderne CNRS.


Sa maison natale à Strasbourg (Place Saint-Étienne)

 

Sources documentaires :
http://www.bibmath.net/bios/index.php?action=affiche&quoi=appell
http://www.nebuleuse-rh.org/appell.html

 

 

Scientifique humaniste militant pour la justice

Doublement marqué par la Balance éprise de justice, d’harmonie sociale et d’équité, Paul Appell s’investit naturellement dans les enjeux de son temps où il y a urgence à rééquilibrer pour l’humain les plateaux de la justice.

Voir l’Alsace enfin vidée de l’occupant allemand est pour lui comme une libération qui soulage son âme ardente à guerroyer contre l’injustice.

Habité par une vive curiosité scientifique, il n’a de cesse de s’investir avec réussite, optimisme, dans des travaux intellectuels de grande ampleur.

Influencé par les signes d’air, il est homme de communication tous azimuts y compris à l’international, au nom de la science et de l’humain avec l’intuition de ce qui est utile à son devenir.

 

 


(Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page