les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Gagné par la fièvre de l’air, cet avocat, ardent mécène de l’aviation,  fonde l’Aéro-club de France et de nombreux concours aéronautiques, avec Henry Deutsch de la Meurthe

 

 

 

Ernest ARCHDEACON

né le 28 mars 1863 à 13 h 15 (une heure un quart de relevée) à Paris 9e,
selon acte n°636

décédé le 3 janvier 1950 à 2 h 40 à Versailles Yvelines 78, selon acte n°5

 

 

De l’étude du droit, à la passion pour l’automobile et le tricycle

Son nom se prononce « archdec ».

Issu d’une riche famille irlandaise, il étudie le droit, décroche un doctorat. Destiné à être avocat, il s’oriente plutôt vers l’étude des sciences modernes. Très vite, il se passionne pour l’automobile naissante et les canots à moteur.
En fait, tout ce qui est nouveau dans la voie du progrès technique l’intéresse vivement. Sa rencontre avec  Léon Serpollet est décisive. Dès lors, Ernest entreprend de financer les premiers essais de ce mécanicien inventeur passionné par la vapeur.

En 1884, il fait sa première ascension en ballon.

En  1890, il participe à l’aventureux et dangereux voyage Paris-Lyon avec le fameux tricycle à vapeur de Serpollet. Ce périple audacieux de 475 km est bouclé en 14 jours.


Serpollet et Archdeacon

 

Passionné par l’aérostation puis l’aviation,  il contribue à créer l’Aéro-club de France

Quelques années plus tard, convaincu de la supériorité du moteur à pétrole, Archdeacon se tourne alors vers une passion plus dévorante encore, l’aérostation puis l’aviation qui va l’accaparer comme mécène et organisateur de compétitions.

Ainsi, le 20 octobre 1898, il fonde l’Aéro-club de France avec le magnat du pétrole Henry Deutsch de la Meurthe. Toute sa vie Ernest s’active pour l’Aéro-club, qui est l’autorité chargée de l’organisation officielle du sport aérien en France. Parmi les autres membres fondateurs, il y a notamment Gustave Eiffel. Au sein de ce club, Archdeacon crée, en 1903, une sous-commission des expériences d’aviation et fonde de nombreux concours  qui portent  son nom et qu’il finance.

 

Le  grand prix de l’aviation qu’il fonde avec Deutsch devient célèbre en aéronautique

A Merlimont, près de Berck, il fait construire un aéroplane inspiré de celui des frères Wright. Il est fait de deux plans parallèles en bois de frêne, tendus de soie française et haubanés avec des cordes de piano.

En octobre 1904, avec Henry Deutsch, il crée le grand prix de l’aviation qu’ils dotent  au total de 50 000 francs. Il récompense le premier kilomètre en circuit fermé réalisé par un plus lourd que l'air. Ce montant est considérable pour l’époque puisqu’il représente environ 20 fois le gain annuel d’un ouvrier professionnel de l’automobile à Paris.

 


Coupe Deutsch-Archdeacon, œuvre de Barbédienne

 

C’est Henry Farman qui le remporte en 1908. Le 29 mai de la même année Ernest Archdeacon  participe à un évènement étonnant : pour la première fois, à Gand, un aéroplane enlève deux personnes. Il s’agit du pilote Farman et de son passager Archdeacon.


Archdeacon avec Henri Farman 30 05 1908 à Gand

 

 

 

Mécène, mais aussi inventeur futuriste (planeur, hydravion…)

Il ne se contente pas de stimuler l’aviation par son mécénat, il œuvre aussi personnellement à la mise au point de machines volantes. En effet, son premier planeur est essayé en 1905 par Gabriel Voisin à Issy-les-Moulineaux. En juin et juillet 1905, un autre de ses appareils, tiré par un canot, fait sensation sur la Seine, créant ainsi l’ancêtre de l’hydravion.

Il est aussi l’inventeur d’une motocyclette à hélice, expérimentée le 11 septembre 1906 à Achères. Ce jour-là, l’aéromotocyclette atteint les 80 km/h !


L’aéromotyclette de Archdeacon

En pionnier éclectique, Archdeacon s’emploie aussi à promouvoir l’esperanto, langue internationale.

Ernest Archdeacon décède en 1950 et est inhumé au cimetière du Père Lachaise.

 

En astrologie, d'où vient le goût de voler ? Pour en savoir plus :
http://www.janinetissot.com/travaux/aviateurs.html

 

Ernest Archdeacon


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page