les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Son invention est l’ancêtre du télécopieur et préfigure la transmission numérique d’aujourd’hui.
Le « bélinographe », utilisé par la presse des années 1930, permettait de transmettre des photographies par téléphone ou radio.

télécharger cet article

Edouard BELIN

Né Claude Joseph Edouard Belin le 5 mars 1876 à 3h du matin à Vesoul Haute-Saône 70
Selon acte n°26 – AD 70 en ligne – vue 8/56

Décédé le 4 mars 1963 à Territet Canton de Vaud en Suisse

 

 

Passionné par la mécanique et la technique de l’image

Travaille à la transmission instantanée de l’image

La société Edouard Belin à l’avant-garde de la technique

Une technique d’avant-garde pour diffuser du merveilleux

 

 

Passionné par la mécanique et la technique de l’image

Quel progrès pour la presse des années 1930 de pouvoir insérer des photographies transmises à distance grâce au bélinographe !

Cet instrument inspiré du patronyme de son inventeur permet de transmettre des images photographiques à distance par l’électricité.

Par la suite, le télécopieur s’inspirera du même principe qui est de convertir une image en impulsions électriques afin de les communiquer à un destinataire via une ligne téléphonique.

 

Fils d’un magistrat de Vesoul, Edouard Belin est destiné à une carrière juridique, selon le vœu de sa famille. Mais il s’intéresse à la mécanique et aux techniques de l’image.

Dès l’âge de 18 ans, il fait breveter un appareil photographique, l’opisthénographe qui permet de prendre des photos à l’insu des sujets. Il peut ainsi portraiturer de gracieuses jeunes filles, à la sortie de la messe par exemple, sans les effaroucher et sans alarmer leurs mamans.

C’est ainsi qu’en 1897, il part étudier dans la plus ancienne école d’Etat consacrée à la photographie en Autriche, à l’Ecole impériale et royale des Arts graphiques de Vienne. Il y reste deux ans.

 

Travaille à la transmission instantanée de l’image

A son retour à Vesoul en 1899, il mène avec son frère Marcel des recherches sur la transmission instantanée des images.

Il faut dire que depuis août 1896, les frères Lumière ont présenté le cinématographe. Cette avancée inspire tant Edouard Belin qu’il envisage déjà la télévision grâce à un système couplant un cinématographe enregistreur et un cinématographe projeteur.

En 1907, Edouard Belin construit le bélinographe. Cet appareil utilise à la fois le procédé d’analyse de l’américain Amstutz et celui de synchronisation de l’allemand Arthur Korn. Dès 1914, une photo de reportage est transmise par bélinogramme via le réseau téléphonique.

Il perfectionne son procédé en 1921 afin de pouvoir transmettre des images par ondes radio.

 


Edouard Belin dans son laboratoire en 1920

 

La société Edouard Belin à l’avant-garde de la technique

La société Edouard Belin installée à Rueil-Malmaison, produit des appareillages techniques et de laboratoire. En 1925,  la société dépose la marque Télétype.

Belin, habité par le génie de la mécanique appliquée à l’image, travaille vers 1927 à un système de télévision mécanique à miroirs.

En 1936, la société dépose des brevets en collaboration avec Holweck, pour une horloge à diapason et un chronographe à cylindre. Ces instruments sont utilisés à l’époque en télécommunications et en astronomie. Mais en 1950, la société se convertit, comme les autres, au quartz.

Edouard Belin est à la présidence de la Société française de photographie de 1937 à 1952.

Au début des années 1960, la société est absorbée par Schlumberger.

La mémoire de cet inventeur est honorée par des bâtiments et des rues, dans sa ville natale et en Franche-Comté

 

Une technique d’avant-garde pour diffuser du merveilleux

Homme de liaison, Edouard Belin a l’intuition pour inventer ce qui transmet l’image, élément de spectacle et de spectaculaire.

Il est naturellement porté vers la mise en œuvre d’une technique d’avant-garde, capable de transmettre du merveilleux. Il est naturel pour lui de songer à la télévision, formidable outil de diffusion de l’image.

Plus qu’à quiconque, l’invention des frères Lumière a inspiré son esprit fécond, bâtisseur et très imaginatif.

En effet Edouard Belin voit le monde avec l’œil du photographe, doublé du génie de l’inventeur qui fait exister le futur de l’humain.

 

 

Merci à Marc Brun pour m’avoir signalé cet inventeur.

 

En astrologie d’où vient le goût pour la photographie ?

Pour en savoir plus, consulter le lien : http://www.janinetissot.com/travaux/photographes.html

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page