les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Carrossier puis génial designer, sculpteur oublié de l’histoire qui, pendant plus de trente ans, conçoit les voitures révolutionnaires de la marque au double chevron.

On doit à la passion de Bertoni, les remarquables Traction, 2CV, DS et Ami6

 

Flaminio BERTONI
(né Flaminio Lorenzo Teodoro BERTONI)

né le 10 janvier 1903 à Varese en Lombardie Italie à 22 heures

décédé le 7 février 1964 à Antony 92 Hauts de Seine

 

 

Pendant 32 ans de sa vie, Bertoni va façonner l’image des voitures Citroën devenues, à présent, mythiques.

Issu d’une famille modeste, son père est tailleur et sa mère fait des ménages. Il est bon élève pendant ses études primaires. Mais à 15 ans, devenu orphelin de son père, il devient apprenti carrossier chez Macchi et découvre le travail du bois et de la tôle.

A partir des années 20, ses dons de dessinateur sont remarqués. Il se perfectionne en dessin artistique et sculpture à l’école des Beaux-arts de Varèse puis voyage en France et en Italie pour s’imprégner de toutes les formes artistiques. Il ouvre même un atelier d’art à Varèse.

Arrivé à Paris au début 1923, il est embauché dans des carrosseries où il rencontre notamment Lucien Rosengart, grand ami d’André Citroën. Devenu un talentueux carrossier, il sait tout calculer et prévoir les impératifs techniques.

Après un bref retour en Italie auprès de sa mère souffrante, il revient en France en octobre 1931 avec sa compagne. Il retrouve du travail dans une carrosserie de Levallois qui fabrique, en sous-traitance, des carrosseries pour Citroën.

En 1935, travaillant avec ardeur dans son atelier d’artiste, il obtient la médaille de bronze puis d’argent l’année suivante à l’exposition des Beaux-arts.

Pendant la guerre, Flaminio continue à créer pour des expositions artistiques de France et d’Italie mais aussi, il travaille en grand secret sur les projets de Citroën. Ce constructeur, élève d’Henry Ford, a compris que pour démocratiser l’automobile, il faut réduire les coûts de production par une production en grande série avec de l’innovation technique et un style d’avant-garde.

C’est ainsi que Bertoni, dessinateur réputé, est embauché chez Citroën où bientôt il prend la direction du service du « Style ». Il y reste jusqu’à son décès d’un infarctus en 1964. Il invente le maquettage volumique en 3D.

 

ll est le père de la « Traction avant », « La Reine de la route » née en 1933

Ainsi, la « Traction avant » est née au printemps 1933, des mains inspirées de Bertoni. Elle est construite pendant 23 ans, de 1934 à 1967. La mise au point difficile de cette berline et l’endettement lié aux lourds investissements pour la produire conduit Citroën à sa liquidation. La marque est reprise par la famille Michelin fin 1934. Pierre Boulanger, arrivé aux commandes de Citroën redresse la situation financière de la marque aux chevrons. Et le formidable talent artistique de Bertoni fait éclore des formes inédites, populaires et inoubliables.

 

Puis arrive le temps de la 2CV née en 1948

Puis viennent les projets de TPV (Très Petite Voiture) et VGD (Voiture à Grande Diffusion). Ces projets se concrétisent après la Seconde Guerre Mondiale et c’est la sortie de l’inoubliable 2CV au Salon de l’Auto de 1948. Elle attire d’abord les moqueries du public et des concurrents mais les commandes affluent et les délais de livraison peuvent aller jusqu’à 5 ans d’attente.


http://citroen2cv.fr/2cv_citroen/flaminio.htm

 

La DS sortie au Salon de l’Auto de 1955 est qualifiée de « bombe automobile » tant sa ligne est audacieuse et futuriste. Elle devait être une évolution de la Traction mais elle est bien plus que cela et devient emblématique du prestige et de la modernité.

Grâce au talent de Flaminio, Citroën reçoit en 1857 un prix d’honneur d’art et d’esthétique à Milan. C’est la consécration pour Bertoni.

Même le général de Gaulle est conquis puisque la DS devient, dès lors, voiture officielle de l’Elysée. Elle le restera pendant plus de 20 ans.

 

La très originale Ami6 sort en 1961

Puis au milieu des années cinquante, Bertoni travaille sur un véhicule destiné à compléter la gamme entre la 2cv et la DS. Il a l’idée d’inverser la lunette arrière en forme de « Z ». Son projet novateur est choisi et donne naissance à l’Ami6.

En 1964, alors qu’il travaille sur le projet d’un coupé DS sport, il décède à 61 ans. Il est inhumé à Antony, ville où il avait construit son atelier en 1961.

Fin 1999, la DS née du crayon de Flaminio Bertoni est élue « Meilleur Objet Design Mondial » du 20e siècle par un Jury international d’experts en la matière.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


haut de page