les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Agent secret français pendant la Première Guerre mondiale, sous le pseudonyme d’Alice Dubois, elle construit un réseau de renseignements des plus efficaces au profit des Britanniques sur les troupes allemandes dans la région lilloise.

télécharger cet article

 

Louise de BETTIGNIES
Née Louise Alice Henriette Jeanne de BETTIGNIES

Le 15 juillet 1880 à 10h du matin à Saint-Amand-les-Eaux Nord 59
Selon acte n°202 – AD59 en ligne – 1 M i EC 526 R 002 – vue 74/590

Décédée le 27 septembre 1918 à Cologne en Allemagne

 

 

Aristocrate polyglotte et cultivée, elle est recrutée par les services secrets britanniques.

Quand Alice de Bettignies, fille de bonne famille âgée de 35 ans en 1915, troque sa noble identité contre le pseudonyme passe-partout d’Alice Dubois, elle déclenche un formidable destin qui fait d’elle une héroïne de la Grande Guerre.

En lien avec un réseau de 80 personnes, cheminots, voituriers, contrôleurs, prêtres, médecins… Alice Dubois, infiltrée en Belgique, est chargée de renseigner les services secrets britanniques sur les mouvements des troupes allemandes dans la région lilloise.

Issue d’une famille aristocratique prestigieuse mais désargentée, Louise de Bettignies suit cependant de brillantes études dans des pensionnats religieux en France et aussi en Angleterre où elle acquiert la maîtrise de la langue qui s’ajoute à sa bonne connaissance de l’italien et de l’allemand.

A défaut de finances familiales, pour vivre elle s’embauche auprès de familles nobles ou princières.

Dès le début de la Grande Guerre, Louise sert comme infirmière à Saint-Omer. En février 1915, alors qu’elle s’emploie à faire passer des messages de Lillois vers l’Angleterre, elle est repérée par l’Intelligence Service britannique qui lui propose de devenir agent de liaison.

Après une brève formation pour écrire des messages en caractères quasi microscopiques, déchiffrables seulement à la loupe, on lui enseigne comment se grimer et changer de look.

 

A la tête d’un réseau d’espionnage des plus efficaces pour les Alliés

Tout est prêt pour la mission de sa vie. Louise devenue Alice opère depuis la Belgique où elle est employée à la Compagnie des céréales de Flessingue. Elle met en place le « réseau Alice », ou « réseau Ramble » pour les Anglais, qui s’occupe d’évacuer des soldats, établir des faux-papiers et transmettre de précieux renseignements destinés aux Anglais.

Pour cela, Alice devient paysanne, institutrice, fromagère et parcourt des kilomètres à travers campagnes, forêts, rivières, en dissimulant courriers et messages dans les talons de ses chaussures, dans un manche de parapluie, dans une tablette de chocolat…

Ainsi du printemps à l’automne 2015, Alice Dubois rend de précieux services aux alliés de la France. Cette activité de l’ombre contribue probablement à leur permettre de comprendre que les Allemands vont cibler leur offensive sur Verdun en 1916.

 

Elle sauve près d’un millier de soldats britanniques mais y laisse la vie.

Le contre-espionnage allemand va bientôt repérer le réseau Ramble et cibler Louise de Bettignies qui est arrêtée par les Allemands et condamnée à mort en mars 1916 avec sa complice Charlotte. Sa peine est commuée en travaux forcés à perpétuité, puis elle est isolée, en 1917, dans une cellule froide et sombre où elle tombe malade. Atteinte de pleurésie, elle meurt à l’hôpital de Cologne le 27 septembre 1918.

A titre posthume, de prestigieuses décorations militaires britanniques et françaises lui sont décernées.

On estime que plus d’un millier de soldats britanniques ont eu la vie sauve grâce au dévouement exemplaire de cette héroïne entre janvier et septembre 1915.

 


https://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_de_Bettignies#/media/File:Lille_mon_bettignies.JPG

 A LOUISE de BETTIGNIES
et
AUX FEMMES HEROIQUES
DES PAYS ENVAHIS
LA FRANCE RECONNAISSANTE 

 Monument dédié à Louise de Bettignies à Lille

 

 

En neuf mois de sa vie, cette héroïque servante s’inscrit dans l’Histoire.

Combative, indépendante et pionnière, Louise de Bettignies fait partie des audacieuses héroïnes de la guerre de 14-18.

Elle est faite pour se dévouer en « mère » organisatrice, minutieuse, imaginative et clairvoyante, au service de la « mère-Patrie » en danger. 

Son âme de leader alliée à sa trempe humaniste l’amène à la tête d’un réseau qui s’active dans l’ombre pour le bien du devenir des peuples.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page