les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Statisticien renommé, il fonde l’Almanach du commerce en 1829, ce qui vaut à son nom de devenir très commun et synonyme d’annuaire

 

Sébastien BOTTIN

né le 17 décembre 1764 à 4 h du matin à Grimonviller M. et M.
selon acte de baptême n°162

décédé le 28 mars 1853 à Paris

 

 

Originaire d’une famille lorraine, et prêtre avant la Révolution française, il participe à la Fête de la Fédération comme aumônier des députés de la Haute-Marne. Signant la Constitution civile du clergé, il est nommé curé constitutionnel de Favières (Meurthe).

Finalement, il renonce à la prêtrise et s’engage dans la Révolution. Il occupe des postes administratifs de plus en plus importants en Lorraine et en Alsace. En dernier lieu, il est secrétaire général de la préfecture du Nord en 1815. Bien qu’élu à Chambre des Cent Jours en mai 1815, sa carrière politique n’a pas de suite.

Il est surtout connu en tant que statisticien. Son Annuaire statistique du département du Bas-Rhin de l’an VII à l’An IX, est d’une telle qualité qu’il est donné en modèle.

En 1796, il fonde à Paris, la Société de l’Almanach du commerce. C’est grâce à lui que paraît, notamment, de 1819 à 1853, l’Almanach du commerce de Paris et des principales villes du monde désigné sous le nom générique de Bottin.

Il dresse également le tableau statistique de toutes les foires de France. Il s’agit d’un Tableau statistique de toutes les Foires de la France, dressé d’après des documents authentiques, présentant le nombre des foires par commune, le lieu et l’époque de leur tenue, leur durée, la nature des affaires qui s’y traitent, avec l’indication, pour chaque commune, de sa distance au chef-lieu de sous-préfecture, du bureau de poste aux lettres qui la dessert et des relais de poste aux chevaux ; accompagné d’un résumé statistique sommaire en tête de chaque département.

Sébastien Bottin a une compétence reconnu, c’est pourquoi il est souvent sollicité par des auteurs pour avoir son avis qui fait autorité.

Endetté, il décède à Paris le 28 mars 1853 dans l’indifférence de ses contemporains. Il est inhumé au cimetière du Père Lachaise.

C’est la famille Didot qui reprend alors l’entreprise et poursuit la publication de l’annuaire, couplé à l’Annuaire du Commerce des Didot. La société anonyme Didot-Bottin est cotée en Bourse et en 1903, elle publie le Bottin mondain, premier répertoire français des personnalités du Tout-Paris.

Depuis 1929, son nom est donné à la rue où s’installe l’entreprise Didot-Bottin dans le 7e arrondissement de Paris.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page