les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Inventeur avec son frère Louis du gyroplane, ancêtre de l’hélicoptère, en 1907, il dédie sa vie à l’aviation par ses fonctions d’administrateur de la Société Bréguet et de la Compagnie Air France.

télécharger cet article

 

Jacques Eugène Henri BREGUET

Né le 23 avril 1881 à Paris 1er à 2h30 du matin
Selon acte n° 448 - Archives de Paris en ligne – V4 E 2570 – vue 26/31

Décédé le 21 mars 1939 à Paris

 

 

 

Les Bréguet, fratrie dédiée à l’aviation

Il est né d’un père ingénieur constructeur, Antoine Bréguet et d’un grand-père Louis François Clément Bréguet, physicien et horloger, qui était lui-même petit-fils d’horloger. Le nom de ce grand-père est inscrit sur la frise du premier étage de la Tour par Gustave Eiffel pour honorer les savants qui ont fait avancer les connaissances techniques entre 1789 et 1889 – date de construction de la Tour Eiffel.

Avec son frère Louis, il construit un gyroplane, ancêtre de l’hélicoptère. Cette curieuse machine volante à quatre voilures tournantes est expérimentée dans l’usine familiale à Douai  le 24 août 1907.

Peu après, les deux frères fondent la Société des Ateliers d’Aviation Louis Bréguet.

Jacques est le plus proche collaborateur de son frère Louis Bréguet jusqu’à la guerre de 14-18, où il est alors mobilisé comme lieutenant d’artillerie.

Il est administrateur de la Société Breguet et de la Compagnie Air France.

 

Un pragmatique et un gestionnaire avisé

Jacques Breguet est un pragmatique et un gestionnaire très avisé. Il a la fibre de l’artisan aussi minutieux que novateur, porté à s’intéresser à la mécanique d’avant-garde utile pour l’avenir humain.

Son talent a dû donner sa pleine mesure dans ses fonctions d’administrateur qui ne perd jamais de vue le bon sens terrien pour une saine gestion des affaires, tout en ayant un regard de visionnaire.

 

Source documentaire : http://amisbreguet.free.fr/L_Breguet.htm

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page