les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Créatrice du premier soutien-gorge moderne, elle présente son invention à l’Exposition Universelle de 1889 qui consacre la naissance de la Tour Eiffel. Sa maison de lingerie existe encore au 21e siècle.

télécharger cet article

 

Herminie CADOLLE
Née Eugénie SARDON

le 17 août 1842 à 17h à Beaugency Loiret 45 dite « Herminie »
Mariée le 15 mai 1860 à Beaugency (Loiret) avec Ernest Philippe CADOLLE
Selon acte n°97 AD45 en ligne – 1838-1942 – vue 179/197

Décédée en 1926

 


Boutique Cadolle au 24 rue de la Chaussée d’Antin à Paris

 

Ouvrière corsetière et militante féministe durant la Commune de Paris de 1871

Eugénie, qui se fera appeler plus tard Herminie, est née d’un père couvreur.

Après son mariage en 1860, avec Philippe Cadolle, le couple s’installe à Paris où elle travaille comme ouvrière corsetière.

Pendant la Commune de Paris de 1871, elle participe à l’un des premiers mouvements féministes : l’Union des Femmes pour la défense de Paris et les soins aux blessés. C’est lors de cette période qu’elle devient une amie de Louise Michel.

A la suite de la répression de l’insurrection, elle participe à un comité de soutien aux déportés de la Commune Le Comité socialiste révolutionnaire dont elle devient trésorière.

Elle fait partie du groupe qui accueille Louise Michel, de retour de sa déportation en Nouvelle-Calédonie le 10 novembre 1880, à la gare Saint-Lazare à Paris. Par la suite, elle conservera des liens très forts avec les anciens communards et les personnalités de gauche, dont Benoît Malon.

Herminie a une âme de leader, organisatrice et entreprenante, il n’est guère d’obstacles qui lui fassent peur. Elle aborde les difficultés avec solidité, sang-froid et une rare persévérance que rien n’ébranle.

C’est ainsi qu’elle décide de tenter l’aventure du Nouveau Monde. Ainsi, début 1887, elle s’installe en Argentine, où elle ouvre une boutique de lingerie à Buenos-Aires, qui devient vite très prisée des dames à la mode.

 

 Le « corselet gorge » un progrès historique pour la condition des femmes

Si sa nature l’a portée, pendant la Commune à militer pour la liberté civique des femmes, elle s’emploie aussi à améliorer leur confort vestimentaire, à propos du traditionnel corset rigide qui contraint incroyablement le corps des femmes. Pour leur permettre une liberté de mouvement inusitée, elle a l’idée simple mais géniale de couper le corset en deux. Elle crée ainsi le corselet gorge qui s’appellera par la suite, le soutien-gorge. Mais d’ores et déjà, son innovation fait accomplir un progrès historique pour la condition féminine.

 

Elle revient en France, pour dévoiler ses créations lors de l’Exposition Universelle de 1889, qui voit se dresser la révolutionnaire Tour de Gustave Eiffel. Si ce clou géant renversé sur Paris, fait scandale, l’invention féminine d’Herminie est tout aussi provocante pour l’époque. Et l’histoire retient qu’il s’agit du premier soutien-gorge de l’histoire des femmes, né cent ans après la Révolution Française.

Herminie est également la première à inciter les filateurs à incorporer le caoutchouc dans les tissus pour l’élasticité. L’époque s’y prête également par le développement de la culture de l’hévéa.

Elle fait breveter le « corselet-gorge » en 1898 et fonde un atelier et une boutique au 24, rue de la Chaussée d’Antin, qu’elle confie à sa belle-fille Marie.

Elle devient ainsi, fondatrice de la maison Cadolle, une entreprise familiale qui existe encore au 21e siècle.

 

 

Son époux :

 Ernest Philippe CADOLLE

Né le 20 mai 1831 à 6h du matin à Beaugency Loiret 45
Selon acte n°52 – AD45 en ligne

Peintre en bâtiment

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page