les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

De la radio à la télévision, ce couple mythique est l’auteur de multiples productions artistiques d’émissions de variétés très populaires, des années 1950 aux années 1990.

télécharger cet article

 

Maritie CARPENTIER
Née Marie-Thérèse ZEDET

née le 12 décembre 1921 à 7h15 à Paris 7e
Selon acte n°1045 aimablement fourni par les Archives de Paris en ligne

Décédée le 23 novembre 2002 à Paris 6e

 

et

 

Gilbert CARPENTIER

Né le 20 mars 1920 à 9h à Paris 6e
Selon acte n° 1043 aimablement fourni par les Archives de Paris en ligne.

Décédé le 18 Septembre 2000 à Paris 13e

 

 

Nés et unis pour la radio et la télévision

Une association qui fait merveille...

L'avènement de la télévision signe le début de l'âge d'or pour les Carpentier

Des émissions au succès mondial, tremplins pour de nombreux artistes

La Nounou des artistes

Un couple complémentaire metteur en scène de merveilleux

 

 

Nés et unis pour la radio et la télévision

Maritie et Gilbert semblent être nés et unis pour la radio et la télévision. Leurs prénoms toujours associés sont synonymes d’émissions de variétés au succès populaire pendant quarante années.

En effet, la centaine de productions artistiques nées de leurs génies associés ont enchanté le public des pays francophones des années 1950 aux années 1990.

La radio puis la télévision leur doivent de belles heures de variétés au succès toujours garanti, réunissant parfois jusqu’à 15 millions de Français devant leur téléviseur. A jamais associés, ils sont un pan de l’histoire de l’audiovisuel de la seconde moitié du 20e siècle.

Gilbert a de qui tenir puisqu’il est le petit-fils de l’inventeur Jules Carpentier qui fabrique avec les frères Lumière la première caméra de cinéma et de l’acousticien Gustave Lyon, inventeur d’instruments de musique et ancien directeur de la maison Pleyel. Il est le frère de l’architecte François Carpentier.

Par cette ascendance Gilbert est conduit naturellement vers des études musicales au Conservatoire de Paris et devient pianiste, organiste et compositeur. Quant à Maritie, elle est titulaire d’une licence d’anglais.

Après leur union en 1944, Maritie et Gilbert vont assez vite travailler ensemble.

Entré comme planton à Radio-Luxembourg qui deviendra RTL, Gilbert accompagne au piano la Leçon matinale de Culture Physique. Devenu technicien, il compose des illustrations musicales dès 1946, puis réalise des feuilletons radiodiffusés dont les textes sont écrits par son épouse Maritie.

 

Une association qui fait merveille...

Leur association fait merveille puisque dès les années 1950, Maritie et Gilbert se voient confier la réalisation de plusieurs émissions radiodiffusées vite populaires. Sur Radio Luxembourg notamment, ils sont responsables de six émissions animées par des célébrités comme Maurice Biraud, Philippe Clay, Anne-Marie Carrière…

C’est par les Carpentier qu’en 1957, Babar, l’éléphant à la notoriété mondiale né de Jean et Cécile Brunhoff est adapté en disques. Pour ce faire, Maritie s’occupe des textes et dirige les comédiens, tandis que Gilbert compose les musiques et manage les musiciens.

Il en sera de même en 1965, pour le Livre de la Jungle d’après Rudyard Kipling qui leur vaut le Grand prix du disque de l’Académie Charles-Cros.

 

L'avènement de la télévision signe le début de l'âge d'or pour les Carpentier

Avec l’avènement de la télévision à partir de 1960, s’annonce le début de l’âge d’or pour les variétés made in Carpentier. L’ORTF les engage pour créer des émissions tournées en direct,  d’abord avec Roger Pierre et Jean-Marc Thibault.

En 1961, démarre la Grande Farandole, une émission régulière qui durera jusqu’en 1967. Ils sont rejoints par des amis comme Jean Poiret, Michel Serrault, Jacqueline Maillan, Jean-Claude Brialy. Puis à partir de 1963, ils conçoivent le Sacha Show  où Sacha Distel fait office de présentateur de variétés. L’émission plait tant qu’elle sera diffusée pendant huit ans.

En 1965, alors qu’ils travaillent pour RTL, ils sollicitent Serge Gainsbourg pour l’écriture d’une chanson pour représenter le Luxembourg au Concours de l’Eurovision de la chanson. De là, naîtra Poupée de cire, poupée de son chantée par France Gall qui remportera le Grand prix. La chanson devient un tube planétaire et apporte grande popularité à son auteur.

Arrivent les années 1970 où le succès est toujours au rendez-vous de leurs nombreuses créations télévisées. Inspirés de l’Amérique, ils créent le Top à…émission dédiée à un nouvel invité chaque semaine sur l’ORTF 2e chaîne. Chant, danse et comédie se succèdent sur le plateau avec souvent des inédits écrits spécialement pour l’occasion.

 

Des émissions au succès mondial, tremplins pour de nombreux artistes

A partir de 1975, l’ORTF est remplacée par TF1 et la série de Top à deviendra la série des Numéro 1, diffusée pendant sept ans de 1975 à 1982. Puis le nom de la série change avec Formule 1 toujours sur TF1. Ces émissions hebdomadaires réunissent 15 millions de téléspectateurs et sont diffusées dans 36 pays à travers le monde. Elles sont un tremplin pour la popularité d’artistes tels que Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Georges Brassens, Dalida, Joe Dassin, Johnny Hallyday, Serge Lama, Henri Salvador, Alain Souchon, Sylvie Vartan…

Les années 1980 voient la recomposition du paysage audiovisuel français, en partie privatisé avec la pression de l’audimat. Les Carpentier se consacrent alors à des émissions ponctuelles pour différentes chaînes et des occasions spéciales. Ils créent cependant la série Chapeau et Embarquement immédiat, pour des émissions de variétés tournées à l’étranger et diffusées sur FR3.

 

La Nounou des artistes

Réunir des duos inattendus d’artistes, faire chanter des comédiens  ou faire jouer et danser des chanteurs dans des décors renouvelés chaque semaine pour des émissions centrées sur un artiste invité, sans animateur vedette. Maritie et Gilbert se font discrets voire absents de l’image, pour laisser toute la place à l’invité vedette. Technique et décors sont assurés par Gilbert tandis que la partie artistique est confiée à Maritie surnommée aussi la Nounou des artistes.

Davantage connus par leur nom et leurs prénoms associés que par leurs visages, ils excellent dans la production artistique pendant quarante ans, sans se mettre en scène eux-mêmes.

Un Sept d’or d’honneur récompense ce couple en 1988 alors qu’il a reçu la plus haute distinction de la profession en 1980 avec l’Emmy Award de la meilleure émission étrangère aux Etats-Unis.

Après un hommage télévisuel qui leur est rendu en 1996 par Christophe Dechavanne, Maritie et Gilbert Carpentier produisent en 1998, leur dernière émission dédiée à Charles Aznavour.

 

 

Un couple complémentaire metteur en scène de merveilleux

Maritie et Gilbert, par leur commune influence jupitérienne, étaient faits pour évoluer dans le spectacle et le spectaculaire, non pour s’exhiber eux-mêmes mais pour mettre en scène le plus joliment possible des morceaux de paradis, afin de distraire le plus grand nombre.

Maritie apporte méthode et organisation pour organiser la fête populaire et permettre à Gilbert, bâtisseur de merveilleux, de créer du jamais vu qui enchante tout le monde.

Créateur indépendant, branché sur un horizon à 360°, Gilbert sait s’adapter instantanément à l’ambiance et produire ce qui va plaire au public. De son côté Maritie à l’autorité naturelle et inspirée par une fine intuition, trouve d’emblée la mise en scène la plus harmonieuse. Elle sait, comme personne, se faire l’intermédiaire, créer et entretenir un vaste réseau relationnel. Et tout naturellement, elle est surnommée « la nounou des artistes » !

Au nom de l’art et par une complémentarité bien ajustée, Maritie et Gilbert semblent faits pour inventer ensemble, en grand et longtemps, du merveilleux qui plaît à tous publics.

 

 

Maritie Carpentier

Gilbert Carpentier


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page