les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Il est le 1er aviateur à franchir les Alpes en aéroplane,
mais c’est son ultime exploit !

 

Georges Antoine CHAVEZ DARTNELL

dit

Géo CHAVEZ

Né le 13 juin 1887 à 22 heures (dix heures du soir) à Paris 17e
selon acte n°2026

Décédé le 27 septembre 1910 à Domodossola Italie

 


(Carte postale prêtée aimablement par Michel Sciau le 8 avril 2006)

 

 

Né de parents péruviens résidant à Paris, il obtient en 1908 un diplôme d’ingénieur.

A l’école Farman de Mourmelon qu’il fréquente en 1909, la sûreté de ses réflexes stupéfie ses moniteurs. Il obtient ainsi son brevet de pilote n° 32 le 13 février 1910, seulement huit jours après son baptême de l’air ! Il va rapidement tester sa hardiesse dans la frénésie des nombreux meetings aériens de l’époque. Ainsi, il participe à tous les grands meetings de l’année 1910 où l’aviation marque un essor décisif.

Dès le 28 février, sur un biplan Farman, il parcourt le circuit Mourmelon-Louvercy-Mourmelon en 1h47.

Le 2 mars, il grimpe à 510 mètres, altitude que n’avaient jusqu’alors dépassée que Latham et Paulhan. Peu après, il réussit à atteindre 1 000 m. à bord d’un monoplan Blériot.

Du 7 au 15 mai 1910, il participe au meeting Lyon-Aviation sur avion Farman.

 

Le 8 septembre 1910, il porte le record d’altitude de Léon Morane à 2 682 m. En fait, il s’agit d’un entraînement préparant la course Brigue-Milan qui passe à la verticale du Simplon à plus de 2 000m.

Chavez, après avoir reconnu le trajet en voiture, devient franchement nerveux et confie à un ami : "notre matériel n'est peut-être pas encore mûr pour semblables excentricités !"

D’autres aviateurs tentent le défi mais doivent renoncer à cause des éléments ou de l’altitude.

 

 
Chavez sur son Blériot au départ de Brigue le 23 septembre 1910

Enfin, le 23 septembre 1910, Chavez profite d’une éclaircie pour s’envoler de Brigue et passer la montagne qu’il parvient à franchir. Mais alors qu’il s’apprête à atterrir à Domodossola, une aile se détache du fuselage et l’avion s’écrase.


l'accident de Chavez

Conscient, malgré une blessure au visage et les deux jambes fracturées, Géo Chavez ne survit pas à une septicémie et meurt le 27 septembre 1910.

Chavez s'accroche 4 jours à la vie et pendant ses moments de lucidité, on l'entend murmurer en espagnol la phrase qui devient son épitaphe et la devise de l'aviation militaire de son pays :

"arriba, siempre arriba" ("Plus haut, toujours plus haut").

 

Sa dépouille est rapatriée à Lima en 1957 à l’occasion d’une exposition française.

 


Ses funérailles à Paris le 1er octobre 1910

 

 


A consulter aussi la page fort intéressante qui lui est consacrée sur
 
aviation.maisons-champagne.com

 

 

 
(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

En astrologie, d'où vient le goût de voler ? Pour en savoir plus : http://www.janinetissot.com/travaux/aviateurs.html


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page