les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Dessinateur, original, humoriste et inspiré, il donne vie au Sapeur Camember, à la Famille Fenouillard, au savant Cosinus, à la fin du 19e siècle.

télécharger cet article

 

CHRISTOPHE
Né Georges COLOMB dit

Le 25 mai 1856 à 14h à Luré Haute-Saône 70
Source : acte n°38 aimablement transmis par archives communales mairie de Luré

 Décédé le 03 janvier 1945 à Nyons Drôme 26

 

 

Etudiant brillant devenu maître de conférences à la Sorbonne, il publie ses premiers dessins à 31 ans

A sa naissance, son père est principal du collège de Luré.

Bachelier à 16 ans, après une formation littéraire, il se lance dans l’étude des sciences, naturelles, mathématiques et physiques.

Cette polyvalence lui donne une solide culture générale qui lui ouvre le poste de professeur au prestigieux lycée Condorcet de Paris puis au lycée Faidherbe à Lille.

On le retrouve ensuite à la Sorbonne, maître es conférences et sous directeur du laboratoire de Botanique.

C’est alors qu’il publie en 1887, à l’âge de 31 ans, ses premiers dessins dans Mon Journal, sous le pseudonyme de Christophe, un surnom tout trouvé quand on s’appelle « Colomb » et que l’on aime « voyager » surtout par l’art du crayon.

 

 

La Famille Fenouillard est l’une des premières bandes dessinées.

Deux ans plus tard, pour le Journal de la Jeunesse, il fonde la Famille Carnouillet qui est l’ébauche de sa célèbre Famille Fenouillard dont les aventures paraissent de 1889 à 1893 dans le Petit Français illustré, journal des écoliers et des écolières.

Cette famille Fenouillard, publiée en album, est une des premières bandes dessinées qui arrivent après des essais de Nadar ou Gustave Doré ... Ces personnages marquent toute une époque par un humour et un vocabulaire très cultivé, avec de nombreuses allusions culturelles, à l’image de son auteur Christophe, grand amateur de calembours.

Le dessinateur s’inspire des savants célèbres de son temps tels que le physicien André-Marie Ampère. Ainsi le cousin de M. Fenouillard, le savant Cosinus, réputé pour son immobilisme rêve de faire le tour du monde et pour cela invente les moyens de transports les plus farfelus, mais ne dépasse guère les portes de Paris.

L’humour loufoque et parfois satirique est très présent.

Christophe est aussi le père du fameux Sapeur Camember né un 29 février 1844 dans le village imaginaire de Gleux-lès-Lure.

Nanti d’une telle date de naissance, il n’aura son anniversaire que tous les quatre ans. Ce personnage illettré et un peu simple d’esprit est cependant un soldat du Génie militaire.

 


« Sergent ! interroge Camember, et la terre du trou ? — Que vous êtes donc plus herméfitiquement bouché qu’une bouteille de limonade, sapeur ! Creusez un autre trou ! — C’est vrai ! » approuve Camember.

 

Christophe se fait l’illustrateur de récits tout aussi délirants que Le triomphe de Bibulus, les trois miracles d’Osiris de Normand Charles. Il est l’auteur d’ouvrages de vulgarisation scientifique et un ouvrage très recherché sur Alésia paru sous le titre : La bataille d’Alésia.

 


Georges Colomb pose en compagnie de son épouse devant le buste le représentant
Carte postale Vesoul, archives départementales de la Haute-Saône

 

Voici un aperçu du parcours de cet illustrateur intuitif, au style hors norme, observateur indépendant des mœurs de son temps dont il scrute les instantanés très réalistes avec un œil vif, lucide voire impitoyable.

Avec une âme de philosophe, il passe ses observations au crible de son intellect de curieux, impatient de toute nouveauté, tout pétri d’humour et friand de traits d’esprit.

Par l’art du crayon, il voyage par l’esprit et sort du cadre figé des conventions pour construire un monde loufoque avec des personnages soumis à moult turpitudes.

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page