les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Ingénieur, précurseur du « cheval de fer » en France dès 1814

télécharger cet article

Pierre-Michel DESROCHES dit MOISSON-DESROCHES

né le 9 juillet 1785
sans heure sur l'acte de baptême
à Caen (14)

décédé à Sury le Comtal (Loire) le 30 mars 1865 à 2h du matin
selon acte n°11 source : AD42 en ligne
inhumé à Montbrison (Loire)

Quand Pierre Michel MOISSON-DESROCHES adresse à Napoléon 1er, en 1814, son mémoire préconisant un réseau de voies ferrées sillonnant l’empire, cet ingénieur, alors âgé de 29 ans, est trop en avance sur son temps.

En effet, ce n’est que près de vingt ans plus tard, en 1832, que la 1ère ligne ferroviaire française de Saint-Etienne à Andrézieux, sera ouverte aux voyageurs et promise à un formidable essor dans la décennie suivante.

Sorti premier en 1806 de l’Ecole Polytechnique, Moisson-Desroches devient ingénieur des Mines de Paris en 1810. Inspiré par les essais de chemins de fer à vapeur, réalisés en Angleterre, cet homme, imaginatif et d’avant-garde, mesure tout l’avantage que représente ce mode de transport pour « abréger les distances ».

C’est ainsi qu’en octobre 1814, sur demande de l’empereur, il présente un mémoire en vue de constituer un réseau national de voies ferrées pour voyageurs. Dans ce document, annoté par Napoléon 1er, l’ingénieur propose la construction de sept grandes voies sillonnant l’empire au départ de Paris et allant vers toutes les directions. Ce réseau préfigure la répartition future des grandes compagnies ferroviaires du 19e siècle.

Il est chargé d’organiser l’Ecole des Mineurs de Saint-Etienne où il enseigne pendant de nombreuses années, avec notamment, pour élève le stéphanois Benoît Fourneyron, inventeur de la turbine hydraulique.

Homme de petite taille (1,43m), au visage disgracieux, il se révèlera un ingénieur talentueux et un remarquable pédagogue, doté d’une grande bonté naturelle. Son fils Gustave né à Saint-Etienne en 1826 sera lui aussi ingénieur polytechnicien.

Pierre Michel Moisson-Desroches est inhumé à Montbrison et sur sa tombe, préservée par l’Association des Amis du Rail Forézien, est inscrit :

« Ici repose Pierre-Michel MOISSON-DESROCHES, ingénieur en chef des mines, promoteur des chemins de fer en 1814, né à Caen le 9 juillet 1785, décédé le 30 mars 1865 ».

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page