les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Astronome et mathématicien, pédagogue et directeur d’observatoires, il s’illustre par ses travaux sur la mécanique céleste, et aussi son invention en 1933 de l’horloge parlante adoptée à l’international.

télécharger cet article

Ernest ESCLANGON

Benjamin Ernest Esclangon est né le 17 mars 1876 à 20h à Mison Alpes-Haute-Provence 04
Selon acte n°11 – Etat-civil mairie de Mison

Décédé le 28 janvier 1954 à 17h30 à Eyrenville Dordogne 24
Selon acte n°1 – Etat-civil via la mairie de Mison

 

 

Sa mère veut qu’il fréquente l’école

Devient un éminent mathématicien et astronome

Il construit l’horloge parlante, adoptée dans le monde entier

Les pieds sur terre et la tête dans l’infini du ciel

 

 

Sa mère veut qu’il fréquente l’école

A sa naissance, son père est déclaré cultivateur, il ne sait pas lire mais il sait cuber les arbres et traduit en stères le volume de bois exploitable pour son frère menuisier. Sa mère qui est couturière, tient à ce que son fils fréquente l’école où il va se révéler un élève très brillant. 

Il a 19 ans, quand il aborde des études supérieures scientifiques à l’Ecole Normale Supérieure et à la faculté des Sciences de Paris où après les licences de maths et de physique, il est agrégé de mathématiques en 1898.

 

Devient un éminent mathématicien et astronome

Après quelques mois de service militaire, il est candidat comme aide-astronome à l’observatoire de Bordeaux. Et c’est en 1905 qu’il devient astronome-adjoint. Depuis 1902,  il enseigne à la faculté des sciences de Bordeaux où il devient maître de conférences à partir de 1905.

En 1904, il obtient le doctorat ès-sciences mathématiques.

Lors de la Guerre 1914-1918, il travaille sur la balistique et met au point une nouvelle méthode pour déterminer avec précision la position d ‘une pièce d’artillerie. Après l’armistice, il est nommé directeur de l’observatoire de Strasbourg, puis professeur d’astronomie à la faculté des sciences de cette ville.

Il a 43 ans quand il se marie en 1919 à Paris 14e avec Marie Camberon.

En mathématicien, il travaille sur la mécanique céleste.

En astronome, il s’attache à établir la carte du ciel et à améliorer la mesure du temps, la variation des longitudes et de la pesanteur tout en développant les performances techniques des lunettes et télescopes.

 


https://www.obspm.fr/la-premiere-horloge-parlante.html

 

Il construit l’horloge parlante, adoptée dans le monde entier

En 1929, on le retrouve à la tête de l’observatoire de Paris et du Bureau International de l’Heure où il conçoit  et construit l’horloge parlante, ensuite adoptée dans le monde entier. La voix enregistrée est celle de Marcel Laporte speaker dit Radiolo.

C’est à ce poste qu’il commandera aux Ateliers Brillié la première horloge parlante qui sera mise en service le 14 février 1933, avec un succès immédiat.

Professeur à la faculté des Sciences de Paris, ses collègues enseignants ont une renommée mondiale tels qu’Eugène Bloch, Louis de Broglie, Marie Curie, Jean Perrin

Il contribue à fonder l’observatoire de Haute-Provence.

Il entre au Bureau des longitudes en 1932.

Admis à l’Académie des Sciences en 1929, il en devient président en 1942.

Un astéroïde et un cratère lunaire portent son nom.

 


La première horloge parlante du monde
https://www.obspm.fr/la-premiere-horloge-parlante.html

 

 

Les pieds sur terre et la tête dans l’infini du ciel

Travailler à établir la carte céleste et mesurer le temps correspond bien aux talents de ce scientifique à l’esprit pratique et ouvert sur l’infini du monde.

Imaginatif et doté d’une fine intuition, il est un infatigable travailleur aux pieds bien sur terre et à la tête dans l’immensité du ciel pour en déchiffrer les mystères. Et  aussi  mesurer le temps qui passe avec une précision de mathématicien.

Tout comme son père savait cuber le bois et évaluer ce qui n’était guère visible, Ernest Esclangon sait, par ses mesures, rendre concret l’infini du ciel et son étonnante harmonie, et aussi restituer ses connaissances en fin pédagogue.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page