les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Ce scénariste, auteur de B.D. satiriques et humoristiques, est le père de Croquignol, Ribouldingue et Filochard, les Pieds Nickelés.

télécharger cet article

 

Louis Adolphe FORTON

Né  le 14 mars 1879 à 9h30 du matin à Sées Orne 61
Selon acte n°17 – AD61 en ligne – 3 NUMECEC 464/3 E 8_464_50 (1878-1882) – vue 57/213

 Décédé le 15 février 1934 à Saint-Germain-en-Laye Yvelines 78

 

 

Il est l’un des pionniers de la bande dessinée.

Quand il vient au monde, son père est piqueur d’attelages. Et tout naturellement, Louis Forton devient garçon d’écurie puis palefrenier et enfin jockey.

Il aurait pu ainsi poursuivre une carrière dans le milieu équestre mais, en 1904, il rencontre les frères Offenstadt, éditeurs de presse enfantine et populaire.

Il entre comme dessinateur pour l’hebdomadaire L’Illustré. Il débute sa carrière par la publication de L’Histoire du Sire de Ciremolle. Puis par la suite, il collabore à des revues militaires ainsi qu’à Polichinelle.

Puis, en 1907, sous des pseudonymes anglophones tels que Tom Hatt, Tommy Jackson, ou W. Paddock, il publie de nombreuses histoires dans la revue L’Américain illustré.

 

 

4 juin 1908, naissance des Pieds Nickelés

C’est le 4 juin 1908 que naissent Les Pieds Nickelés (*)  sous le crayon inspiré de Louis Forton,  dans le n°9 de L’Epatant, un hebdomadaire, dont il est le dessinateur principal, et édité par les frères Offenstadt.

C’est la première publication de ce qui deviendra une bande dessinée célèbre.

Ainsi Louis Forton, à l’esprit extrêmement fertile, met en scène ces personnages imaginaires, escrocs, rigolards, aventuriers, calculateurs, à qui rien ne fait peur. Spécialistes du système débrouille et magouille, ils sont vifs et capables de toutes les audaces : voler les bijoux de la couronne d’Angleterre, piller les bagages d’un train international, gérer à leur profit les objets du Mont de Piété…

Que ce soit Croquignol au long nez, Ribouldingue le barbu ou Filochard le borgne, tous les trois rivalisent de ruse et d’habileté pour monter les mauvais coups les plus extraordinaires.

 

(*) L'expression pieds nickelés signifie « ceux qui ne sont pas portés sur le travail ». Elle vient soit du fait que les pieds en nickel sont trop précieux pour servir à marcher ou travailler, soit de pieds niclés, pieds atteints de rachitisme ne permettant donc pas un travail soutenu. (source Wikipédia).

 

En 1924, il arrête la série Les Pieds Nickelés afin de créer Bibi Fricotin pour Le Petit Illustré.

Bibi Fricotin, jeune garçon facétieux redresseur de torts, dont la popularité s’étendra sur des dizaines d’années.

Louis Forton reprend les Pieds Nickelés en 1927 dont il poursuivra les aventures jusqu’à son décès en 1934.

Son fils tient un bar à Paris, avenue Gambetta "Aux Pieds Nickelés". Son petit-fils Gérald Forton devient lui aussi dessinateur.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page