les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Elle est l’épouse du 3e président de la IIIe République de 1879 à 1887 contraint à la démission par le « scandale des décorations qui implique son gendre Daniel Wilson.

télécharger cet article

 

Coralie GREVY
Coralie Marie Louise Eudoxie FRAISSE

Née le 13 août 1811 à 9h du matin à Narbonne Aude 11
Selon AD11 en ligne – 100 NUM/5 E 262/90 – vue 108/171

 Décédée le 1er mars 1893 à Mont-sous-Vaudray Jura 39

 


Daniel Wilson, deux de ses filles et Jules Grévy (à droite) en 1889

 

Amoureuse d’un jeune avocat ami de sa famille…

A l’Elysée, quelques maladresses savoureuses !

Coralie et Jules, une grande ressemblance de caractères

 

 

Amoureuse d’un jeune avocat ami de sa famille…

Née d’un père négociant tanneur, elle rencontre Jules Grévy, alors jeune avocat appelé en 1834 dans sa famille pour gérer un héritage côté maternel. Il devient un familier de la maison Fraisse notamment après le mouvement révolutionnaire de 1848.

Bientôt on parle mariage entre les jeunes gens malgré l’opposition du père de Jules. Et quand l’union se fait en 1846, Coralie a 35 ans, un âge respectable pour l’époque.

Leur fille Alice née en 1849 épouse Daniel Wilson par qui le scandale arrivera, véritable affaire d’Etat, entraînant la démission de Jules Grévy en 1887. En effet, devenu trafiquant de haut vol, Daniel Wilson député est à l’origine du « scandale des décorations » qu’il négociait moyennant finances.

 

A l’Elysée, quelques maladresses savoureuses !

Plus effacé que les Mac Mahon, le couple Grévy fonctionne avec une certaine simplicité et une grande attention à l'argent. Les réceptions au palais de l’Elysée sont frugales car c’est le couple qui en supporte les frais.

Coralie s'occupe de tout, allant jusqu'à superviser minutieusement le travail des domestiques. Elle est cependant limitée par sa santé fragile.

Elle fait rire le Tout-Paris avec cette anecdote : recevant au Palais Frédéric Mistral, elle lui dit : « Vous êtes du Midi, je crois, monsieur Mistral ? »

Une autre fois, lors d’une réception, elle dit à son mari : « Jules, reconduis donc Monsieur », en parlant d’un invité qui est … le prince de Galles, futur roi d’Angleterre Edouard VII.

A la démission de son époux, on prétend qu’elle aurait été peu regrettée.

 

 

Coralie et Jules, une grande ressemblance de caractères

Avec Coralie et Jules, c’est la rencontre étonnante de deux Léoniens avec d’évidentes ressemblances  de caractère et ce qu’il faut de complémentarités pour que leur entente soit idéale.

Régner dans les ores et le faste d’un palais présidentiel convient à Coralie qui aime ce qui brille et voit d’un coup d’œil tout ce qui l’entoure. Les mondanités de la vie publique conviennent à son caractère.

Ainsi, avec son âme dirigeante, elle est à l’aise pour superviser le personnel du Palais et repérer d’emblée ce qui n’est pas parfait, d’autant qu’elle s’appuie sur une minutieuse réflexion allant jusqu’au détail.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page