les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Pionnier en Europe de l’hélicoptère ultraléger, cet ingénieur stéphanois, passionné d’aéronefs, fait voler l’innovation technologique française dans le monde entier.

télécharger cet article

Bruno GUIMBAL

Né le 15 juin 1959 à 00h30 à Saint-Etienne Loire 42
Selon acte n° 2405

 

 

De la passion de la machine-outil à la passion de l’aéronautique

Diplômé des Arts et Métiers (promotion Cluny 1977), cet ingénieur se passionne pour les machines-outils.

A Cluny, il se lance dans la construction d’un avion, le Varieze, qu’il fait voler pour la première fois en 1980, il a 21 ans. Pour cela, il a fait une année de spécialisation à l’Ecole Supérieure des Techniques Aérospatiales. C’est avec cet engin qu’il passe son brevet de pilote.

Cet avion, conçu avec les matériaux les plus modernes et disposant de petits ailerons à l’avant du fuselage qui améliorent sa sécurité, a une autonomie de 1200 kilomètres. C’est avec cet engin qu’il fait le tour de l’Europe et des Etats-Unis.

Cette exceptionnelle aventure, renforce définitivement sa passion pour l’aéronautique dont il va faire son métier.

Embauché chez Eurocopter (division Hélicoptères d’EADS (Aérospatiale) Bruno Guimbal y travaille 18 ans, en tant qu’ingénieur. A ce titre, il dépose 14 brevets dont 6 sont en production.

Son invention, le « rotor interpale », est utilisée aujourd’hui en série sur les gros hélicoptères. En 1991, elle lui permet de battre le record du monde de vitesse des hélicoptères, toujours en vigueur.

En fin d’année 2000, quand il quitte cette entreprise, pour créer sa société, il est alors chef du service commandes. Marié et père de cinq enfants, il passe la fin de l’année à faire voler (avion et hélicoptère de sa fabrication) les membres de sa famille et les amis, à travers la France, et aussi jusqu’à sa ville natale, Saint-Etienne.

 

En 2000, il crée son entreprise en vue de commercialiser le 1er hélicoptère ultraléger en Europe

Dans ses bureaux de l’aérodrome d’Aix-les-Miles près d’Aix-en-Provence, il a alors quantité de plans et de dossiers concernant l’hélicoptère biplace Cabri G2.

Il vient de lancer son pari de développer et certifier, puis produire et commercialiser cet engin qui est le premier hélicoptère superléger en Europe. Ce programme, que va développer Hélicoptères Guimbal, s’appuie sur les acquis et mises au point antérieurs réalisés par l’ingénieur dans les années 90.

Le chemin est long et semé d’embûches.

Mais ce brillant ingénieur, intuitif et imaginatif, a ce qu’il faut de persévérance et de détermination pour mener à terme son projet.

Ainsi, plus de sept années lui sont nécessaires avant d’obtenir le précieux sésame qui permet à un avionneur d’exercer son métier. L’autorisation de l’Agence européenne de certification (AESA), obtenue en 2008 est le « feu vert » pour produire et livrer son Cabri G2.

Une quinzaine d’audits ont été nécessaires avant de décrocher la certification.

Dès lors, Bruno Guimbal, peut aborder la phase de l’industrialisation et de la commercialisation.

Son usine, sortie de terre en 2008, a une capacité d’assemblage de 50 à 60 machines par an.

Le Prix de l’Ingénieur de l’année 2008, lui est décerné dans la catégorie Projet industriel pour son hélicoptère Cabri.


Démonstrateur du Cabri F-PILA

 

Désormais, le Cabri de Bruno Guimbal a séduit son monde puisqu’à fin septembre 2013, 55 exemplaires de son biplace superléger volent dans 18 pays.

90 % de la production est exportée.

Pour ce pionnier audacieux et prudent, il faut d’abord bien installer le Cabri G2 dans son marché potentiel qui est l’Europe et l’Asie.

A présent, les équipes de Bruno Guimbal travaillent à obtenir la certification américaine tandis qu’une démarche similaire est entamée avec la Chine, avec autant de commandes en perspective, pour garantir l’avenir de sa PME sur plusieurs années.

Avec Bruno Guimbal, c’est la passion du vol en hélicoptère léger mais en gardant les pieds sur terre !

On peut mesurer le chemin parcouru depuis l’invention de l’hélicoptère imaginé par Léonard de Vinci en 1486 et construit en 1923 par Etienne Oehmichen.

 

 

Merci à Jean-François Marcaud de m’avoir mise sur la piste de ce pionnier européen de l’hélicoptère léger.

 

Sources documentaires et photographiques :
http://www.arts-et-metiers.asso.fr/page/article/id/271-bruno-guimbal-une-nouvelle-generation-d-helicopteres
http://www.guimbal.com/index2.php?l=5#p=25

 

 


(Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

haut de page