les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Déclaré peintre officiel de l’Air en 1931,
sa passion pour l’illustration n’a d’égale que son goût pour la vitesse…

télécharger cet article

 

Géo HAM
Né Georges Alexandre HAMEL

né le 19 septembre 1900 à 16h à Laval Mayenne 53
Selon AD53 en ligne  - acte n°417 – folio 106 -4 E 159/329 – vue 107

Décédé le 24 juin 1972 à 19h30 à Paris 5e
Selon acte n°334 – Archives Paris en ligne – 5D311 – vue 13/31

 

 

Génie du crayon, dès 20 ans, il travaille pour une revue automobile

A bord de l’avion de Guillaumet, il traverse la Cordillère des Andes

Ses illustrations sont prisées des grandes marques automobiles

L’intensité de la course et la griserie de la vitesse sont admirablement rendues

 

 

Génie du crayon, dès 20 ans, il travaille pour une revue automobile

Moto, automobile ou avion fascinent cet illustrateur dont le trait restitue remarquablement la griserie de la vitesse qui lui plaît tant. D’autant plus que ce prestigieux champion de l’Art-Déco est lui-même pilote.

A 20 ans, il signe sa première couverture dans la revue Omnia (revue pratique de l’automobile).

Quel talent chez ce génie du crayon qui révolutionne l’affiche au point que ses dessins sont symboles émouvants d’une époque où naissent les sports mécaniques qui font vibrer les foules !

 

 

A bord de l’avion de Guillaumet, il traverse la Cordillère des Andes

Réputé pour ses illustrations d’avions ou d’automobiles parues dans L’Illustration, il donne à sentir et à vivre par l’image, l’impétuosité des coureurs faisant corps avec leur machine et dont on perçoit l’ardeur passionnée et l’intensité de l’effort.

Restituant une émotion plus forte que la photographie, à ses dessins il ne manque que le son. Grâce au talent unique de Géo Ham, le spectateur peut partager ou revivre la passion du coureur de la 1ère moitié du 20e siècle.

Lui-même amateur de vitesse, il se lie avec quelques héros de son époque. Il se fait d’autant plus habile à restituer l’intensité d’exploits sportifs qu’il participe lui-même à quelques aventures mémorables. Ami de Jean Mermoz et d’Antoine de Saint-Exupéry, on imagine son plaisir à traverser la Cordillère des Andes à bord de l’avion que pilote Henri Guillaumet héros de l’Aéropostale.

Il participe à la course des 24H du Mans en 1934.

 

 

Son père ingénieur-chimiste tient une boutique de matériel photographique à Laval et il se fait aussi éditeur de cartes postales. De là, Georges Hamel prend goût pour le dessin et la peinture qu’il pratique déjà depuis l’enfance quand il peignait à la gouache des paysages de la campagne Mayennaise.

 

Ses illustrations sont prisées des grandes marques automobiles

Dès l’âge de 13 ans son talent est remarqué lors de la course automobile organisée le 11 mai 1913 en centre-ville, où il croque une série de personnages.

Formé à l’École Nationale Supérieure des Arts décoratifs où il entre à 18 ans, il s’impose rapidement parmi les meilleurs dessinateurs  de son temps au point qu’il est nommé en 1931 Peintre officiel de l’Air.

En 1936, il illustre l’ouvrage Les grands Raids d’avions écrit par Jacques Mortane.


Couverture de l'ouvrage: Les grands raids d'avions, Jacques Mortane, illustré par Géo Ham,
Mame, 1936 - Source :
Wikimedia

Chaque semaine il signe la une de l’hebdomadaire L’Illustration qui le paie fort cher et son talent est aussi prisé des grandes marques automobiles Amilcar, Rolls-Royce, Talbot, Delahaye, Chenard et Walker.

L’arrivée de la photographie après la Seconde Guerre Mondiale amorce un lent déclin pour Géo Ham. A la fin des années 1950, on ne réclame plus ses dessins.

Réputé séducteur, ami de Paul Morand, et demeuré célibataire, il vivote abandonné de tous. Il doit même vendre sa Bugatti orgueil de ses années fastes.

 

Sources documentaires :
http://www.artaujourdhui.info/a5561-geo-ham-peintre-de-la-vitesse-maitre-de-l-affiche.html
https://classic-days.fr/fr/programme/2020/120-ans-Geo-Ham.php

 

 

 

L’intensité de la course et la griserie de la vitesse sont admirablement rendues

Il semble naturel de trouver l’influence virginienne dans le thème natal de Géo Ham qui en hérite la finesse et la précision du trait jusqu’à la perfection.

Tout est minutieusement calculé pour cet artiste-né amateur d’esthétique qui voit vite et dessine aussi vite grâce à un imaginaire débordant.

Les mécaniques de déplacement qui révolutionnent les premières décennies du 20e siècle le passionnent d’emblée.

Par une influence sagittarienne, il est attiré par les voyages et déplacements et particulièrement les voitures de course qui font le spectacle dont il raffole.

Restituer par l’illustration la tension et la passion de la vitesse est tout son art.

C’est pour lui la façon de vivre l’intensité de la course automobile ou du vol en aéroplane.

 

Sans les illustrateurs tels que Géo Ham,

que nous resterait-il de ces mécaniques qui ont révolutionné notre histoire ?

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page