les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

La boîte noire dans l’aviation civile, c’est lui !
La 1ère école au monde pour le personnel navigant, c’est encore lui !
Un polytechnicien qui a fait avancer l’aéronautique.

télécharger cet article

 

François HUSSENOT

Né le 22 mars 1912 à 5h du matin à Mézières Ardennes 08
Selon acte n°46 – AD08 en ligne – 2 E 29060 – vue 26/329

 Décédé le 16 mai 1951 à Castelnau-de-Brassac Tarn 81

 

 

Pionnier mondial de l’enregistreur de vol

L’Hussenographe appelé ensuite boîte noire est à présent orange fluo.

Conquérir l’air et améliorer la qualité de la navigation aérienne

 

 

Pionnier mondial de l’enregistreur de vol

En une courte vie brillante et bien remplie, cet ingénieur met au point l’hussenographe – ancêtre de la boîte noire -, dépose 12 brevets, contribue à fonder l’École du personnel navigant d’essai et de réception (EPNER) puis en 1946, la Société de fabrication d’instruments de mesure (ou SFIM).

Fils de notaire, cet Ardennais polytechnicien intègre l’École militaire d’application de l’aéronautique de Versailles puis l’École supérieure d’aéronautique (Supaéro).

Ayant en poche le brevet de pilote et un diplôme d’ingénieur en aéronautique, il rejoint le Centre d’Essais en Vol (CEV) de Marignane en 1936.

En juillet 1945, nommé ingénieur au  CEV de Brétigny-sur-Orge, il y crée et dirige un service pour développer les méthodes et moyens de mesures en vol.

Fort de son expertise, il fait réaliser par les Ets Beaudouin un enregistreur photographique sans équivalent dans le monde, l’Hussenographe HB (Hussenot-Beaudouin).

Avant cet enregistreur sur bande de données de vol, cette tâche incombait aux pilotes qui devaient prendre des notes, souvent dans des conditions malcommodes tout en assumant leurs essais.

 

 

L’Hussenographe appelé ensuite boîte noire est à présent orange fluo.

L’usage de cet enregistreur devient systématique et donnera naissance à la boîte noire.

Au départ, limité à une dizaine de données, cet appareil va évoluer considérablement grâce à la miniaturisation et à l’électronique.

Cette appellation d’origine « Boîte noire » vient du caractère photographique du traitement des données et aussi de la couleur noire du coffre contenant les appareils.

Mais très vite, on s’aperçoit qu’il faut lui donner une couleur plus voyante notamment en cas de perte et c’est ainsi qu’aujourd’hui il est orange fluorescent.

La société d’instruments de mesure (SFIM) fondée par Hussenot en 1947, connaît un grand succès notamment par la construction industrielle d’enregistreurs photographiques de vol « type HB » exportés dans de nombreux pays.

Professeur à Supaéro en 1948, et Chevalier de la Légion d’honneur, François Hussenot reçoit la médaille de l'Aéronautique et meurt, à 39 ans, dans le crash d’un vol d’essai, en service commandé.

 

 

 

Sources documentaires :
-
https://225.polytechnique.fr/225-histoires/francois-hussenot.html
http://ardenneaparis.free.fr/reunions/conf_Hussenot.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Hussenot

Documentation Musée de l’Air et de l’Espace
Les Français du ciel – Dictionnaire historique de Lucien Robineau – Le Cherche midi
Dictionnaire universel de l’aviation de Bernard Marck – éditions Taillandier

 

 

Conquérir l’air et améliorer la qualité de la navigation aérienne

Créer des liens et se déplacer dans l’air conviennent à ce Bélier ascendant Poissons.

A la fois conquérant et adaptable, il est un pragmatique volant et met son imagination de scientifique au service de l’aéronautique.

Par l’influence d’Uranus, il est d’avant-garde et son esprit fourmille d’idées pour créer et améliorer le matériel qui facilite les liaisons aériennes et la sécurité. Pour cela, il invente ce qui ne s’est encore jamais fait.

Les projets et entreprises de grande ampleur (brevets, créations d’école et de société industrielle…) conviennent à cet ingénieur habité par le feu de la création qui l’oriente vers les voyages et les liaisons chères au Sagittaire.

Ainsi, tout naturellement il a l’intuition et le talent de penser à la photographie, formidable enregistreur pour conserver sûrement les données de vol.

Cet  ardent créatif a l’ambition de toujours s’améliorer, progresser, aller plus loin et plus haut… quitte à risquer sa vie mais en laissant une belle trace dans le ciel de l’aéronautique.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

En astrologie, d'où vient le goût de voler ?

Pour en savoir plus :

https://www.janinetissot.com/2019/11/12/les-pionniers-de-laviation/

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page