les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Comédienne et humoriste, autant femme de théâtre que de cinéma, remarquable par sa diction impeccable, son langage châtié et son jeu sobre accentuant l’effet comique

télécharger cet article

Jacqueline MAILLAN

( Jacqueline Jeanne Paule Maillan)

Née le 11 janvier 1923 à 20h à Paray-le-Monial 71 Saône-et-Loire
selon acte EC n°5 - Source : Marc BRUN

Décédée le 12 mai 1992 à Paris

 

 

 

Elève peu studieuse, elle trouve sa voie dans la comédie et le théâtre

Elle naît dans la gare de triage de Paray-le-Monial où son père est ingénieur des Ponts et Chaussées. Elle est la troisième fille de la famille.

Déterminée et indépendante, elle se montre une élève peu studieuse mais très aimée aussi bien des enseignants que de ses camarades de classe. Après des études de droit, elle suit des cours de puériculture pour finalement trouver un emploi de secrétaire chez un pharmacien !

Quand sa famille s’installe à Paris en 1944, elle va pouvoir enfin donner libre cours à sa passion de la comédie et du théâtre. Elle s’inscrit aux cours d’art dramatique Simon où elle rencontre Pierre Mondy, qui restera un « ami de toujours ». C’est sur recommandation de ce dernier qu’elle est engagée par Georges Vitaly pour sa première tournée en France avec Le Médecin malgré lui et Les Boulingrin.

En 1951, elle crée Monsieur Bob’le au théâtre de la Huchette, avec Monique Laurie et Pierre Mondy.

En 1954, elle épouse le compositeur Michel Emer, qui a notamment composé L’accordénoniste et A quoi ça sert l’amour pour Edith Piaf ?

 

Au terme de sa carrière, on la retrouve dans 42 films, 38 pièces de théâtre et 12 pièces pour la télévision

Jacqueline Maillan commence à devenir célèbre à la fin des années 1950.

Elle fait partie, avec Robert Dhéry et Louis de Funès, de la joyeuse troupe des Branquignols et se rend populaire en jouant dans des pièces de boulevard, qui connaissent des centaines, voire des milliers de représentations (les Belles Bacchantes, 1953 ; Go et Magog, 1959 ; Folle Amanda, 1971 ; Pièce montée, 1992). Parallèlement, elle suit une carrière cinématographique (Pouic-Pouic 1963 ; Papy fait de la Résistance 1983).

Elle participe souvent à la télévision à des émissions de divertissement conçues par ses amis Maritie et Gilbert Carpentier, notamment Les Grands Enfants de 1967 à 1970.

En mars 1984, elle crée son spectacle J’ai deux mots à vous dire. Ce spectacle comprend plusieurs chansons de Michel Emer. Devant le succès, et la programmation préalable de la Michodière, le spectacle est repris au Théâtre des Bouffes Parisiens.

Le 23 novembre 1984 Michel Emer décède, mais quatre jours plus tard Jacqueline Maillan monte sur scène et joue devant son public.

 

Elle meurt le 12 mai 1992, dans son appartement parisien.

 

La Poste l’honore dans une plaquette de 6 timbres, sortie en octobre 2012 et dédiée aux acteurs de cinéma.

 

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


 

haut de page