les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Acheminer le courrier entre l’arrière et le front est problématique dès le début de la Guerre 14-18. La Poste aux Armées est réorganisée avec succès par ce haut-fonctionnaire dès novembre 1914.

 

télécharger cet article

 

Augustin Alphonse MARTY

Né le 28 mai 1862 à 2h du matin à Conques Aveyron 12
Selon acte n°27 – AD12 en ligne – 4 E 68-8-4 E 67-8 – Conques NMD 1862 – vue 13/35

 Décédé le 21 septembre 1940 à Rodez Aveyron 12

 

 

La Poste est essentielle pour le moral des troupes

Une nécessité : réorganiser la Poste aux Armées

Son idée : désenclaver les campagnes avec la Poste automobile rurale dès 1922

Rendre véloce le courrier aux Armées est le propre de ce descendant d’Hermès-Mercure

 

 

La Poste est essentielle pour le moral des troupes

Acheminer au plus vite lettres et colis est essentiel pour le moral des soldats mais il faut aussi préserver le secret militaire tout en s’adaptant aux déplacements des troupes en campagne.

La Poste aux Armées, créée par Louvois ministre de Louis XIV et réformée pendant le 1er Empire, demeure peu efficace. Ainsi, dès le début de la Guerre de 14-18, le trafic postal devient considérable et il faut compter 10 à 15 jours pour acheminer lettres et paquets.

Dès la fin 1914,  le Bureau Central Militaire (BCM) est autorisé à recruter – surtout des femmes et des étudiants encadrés par des postiers qualifiés - pour accélérer le tri des correspondances et des mandats.

De 200 000 objets, son trafic quotidien passe à 1 million !


Carte officielle de Franchise militaire utilisée pendant la guerre de 14-18 – source Wikipédia

 

Une nécessité : réorganiser la Poste aux Armées

 

L’inspecteur Alphonse Marty est chargé de réorganiser la Poste aux Armées.

Ce fils de facteur rural, remarqué pour son esprit de réforme, est extrait de l’administration civile en novembre 1914 pour être nommé payeur général des armées auprès du grand quartier général.  

Sorti second de sa promotion à l’École professionnelle supérieure des postes et télégraphes en 1891, Marty occupe, à Paris, des postes de direction au service postal, au matériel et au cabinet du ministre. Et en 1906, nommé inspecteur général de PTT, il atteint le plus haut grade de l’administration postale.

Sa réforme vise à simplifier les acheminements en provenance et vers le front en supprimant les intermédiaires. Une nouvelle organisation des postes est aussi mise en place au sein des armées, par la création des secteurs postaux. Il faut pour cela augmenter le nombre des postiers experts du courrier auprès des militaires.

Mais la situation du trafic n’est pas totalement réglée, car le Bureau Central Militaire enregistre plus de 80 000 plaintes en 1915 ; Il y en a encore 40 000 deux ans plus tard.

A la fin de l’année 1915, le temps d’acheminement des correspondances (lettre, carte postale ou coli) devient raisonnablement acceptable par les civils et les soldats.

En juin 1916, tous les colis postaux pour le front passent par le Bureau Central des Colis Postaux Militaires et la gratuité est intégrale pour les soldats des zones de combat.

 

Son idée : désenclaver les campagnes avec la Poste automobile rurale dès 1922

L’adaptation de la Poste aux Armées aux conditions de guerre, a été rapide et réaliste, toutefois Alphonse Marty reste critique sur son expérience réformatrice.

Et malgré les compliments des autorités, il n’en tire pas gloriole. Il reconnaît simplement avoir réussi à fédérer les civils et les militaires dans la cause commune du courrier.

Après guerre et jusqu’en 1921, il est chargé des affaires des PTT au sein du Commissariat général pour la réintégration de l’Alsace-Lorraine dirigé par Alexandre Millerand : il y traite du statut des agents des PTT alsaciens-lorrains.

En1922, ce visionnaire réformateur fait paraître un article dans la revue des Annales des PTT sur le désenclavement des campagnes grâce à l’automobile introduite dans le service postal.

Il préfigure le service de la Poste automobile rurale qui fonctionnera en France du milieu des années 1920 aux années 1970.

 


Timbre postal émis en 2017 – en écho au centenaire de 14-18.

 

Sources documentaires :
La Poste pendant la Première Guerre mondiale
par Laurent Albaret – Yvert & Tellier – centenaire 14-18
Wikipédia

 

 

Rendre véloce le courrier aux Armées est le propre de ce descendant d’Hermès-Mercure

Ce Gémeaux très typé est l’homme de la situation pour rendre véloce le courrier aux Armées.

En effet, à l’image d’Hermès-Mercure messager des dieux équipé d’ailes aux talons, Alphonse Marty a l’esprit vif, imaginatif et précurseur pour que le courrier des soldats aille au plus vite et par le chemin le plus court.

Grâce à l’intrépide ascendant Bélier, il est stimulé par les enjeux difficiles et se trouve être l’intermédiaire idéal pour fédérer les civils de la Poste et les militaires de l’Armée au service de la cause commune : l’acheminement le plus rapide possible de la Poste aux Armées.

Pour relever ce challenge inédit et urgent, il est des plus adaptables (Mars aux Poissons) et sait contourner chaque obstacle afin d’agir vite au profit du bien commun. Au-delà de la gloriole de la réussite, il garde l’esprit lucide et regarde toujours vers l’avenir, prêt à affronter d’autres défis.

Pragmatique et énergique, il est fait pour réformer dans le sens de l’intérêt humain, sans s’attarder sur les honneurs.

Face à ce visionnaire inventif et curieux de toute nouveauté, on n’est pas surpris de le voir imaginer la Poste automobile rurale qui sera en vigueur pendant un demi-siècle.

Ce réformateur inspiré a inscrit son nom parmi les serviteurs humanistes dévoués au bien public.

 

Voir aussi le dossier spécial "La Poste"

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page