les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Les inventeurs du 1er pneumatique démontable destiné à l’automobile,
une véritable révolution pour les déplacements.

 

André Jules MICHELIN

Né le 16 janvier 1853 à Paris (heure non connue)

Décédé en 1932


André et Edouard Michelin

 

Edouard Etienne MICHELIN

Né le 23 juin 1859 à 11 heures du matin à Clermont-Ferrand 63

Décédé à Orcines 63 en 1940

 

Ils sont à l’origine de l’industrie du pneumatique qui porte leur nom.

Ils imaginent en 1891, le pneumatique démontable pour bicyclette. André et Edouard s’intéressent ensuite à la voiture à cheval et réalisent le premier pneu pour fiacre (1894). Enfin, en 1895, Edouard fait breveter le 1er pneumatique démontable destiné aux voitures automobiles.

C’est également à cette époque, qu’ils font naître, en 1898, la mascotte qui deviendra rapidement l’emblème publicitaire du pneu Michelin : le Bibendum grâce au pinceau du célèbre affichiste Marius Rossillon alias O’Galop !

Ils font la renommée de Clermont-Ferrand pour le travail du caoutchouc et la fabrique de pneumatiques pour cycles, motos, avions, autos… et même le train avec le 1er auto-rail sur pneus dénommé « la Micheline ».

Le Guide Michelin est crée par André en 1900, suivi par une série de cartes concernant la France et quelques autres pays. Ils songent également aux bornes Michelin pour faciliter les déplacements des automobilistes.

Les deux frères fondent d’importantes œuvres sociales et appliquent les principes d’organisation du travail.

 

Edouard et André Michelin, deux frères ingénieux et visionnaires

Appelés en renfort pour relever une petite entreprise familiale de machines agricoles, au bord de la faillite. Les deux frères font beaucoup mieux et révolutionnent, grâce au pneumatique, l’art de se déplacer dans une période où la mécanisation avance au galop.

Edouard, licencié en droit, décidé à poursuivre une carrière artistique à l’école des Beaux-Arts grâce à son superbe « coup de crayon » se retrouve, cependant, à la tête de l’entreprise qui sera nommée bientôt « Michelin et Cie ». Il se révèle cependant ingénieux dans la recherche et les techniques de production, lui qui ne connaissait rien au caoutchouc.

André, ingénieur centralien, à la tête d’une entreprise de charpente métallique va se montrer, pourtant, un génie de la communication et de la vente.

Leurs talents associés dans des domaines que personne n’imaginait au départ, aboutissent à lancer le début de l’empire Michelin.

 

André Michelin

 

Edouard Michelin


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page