les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Épouse d’Alexandre Millerand, 11e président de la IIIe République de 1920 à 1924, elle laisse le souvenir d’une femme de classe, peu mondaine, portant la mode d’antan.

télécharger cet article

 

Jeanne MILLERAND
Née Jeanne Victorine Julienne Marie LEVAYER

le 7 mai 1864 à 3h du matin au Mans Sarthe 72
Selon acte n°290 – AD72 en ligne -  N 186361865 – 5 M i 191_304-306 – vue 241/549

Décédée le 23 octobre 1950 à Versailles Yvelines 78

 

 

Quatre ans de présidence pour son époux Alexandre Millerand

Jeanne forme avec Alexandre un couple fusionnel

Uni par beaucoup de ressemblance et complémentarité

 

 

Quatre ans de présidence pour son époux Alexandre Millerand

Elu président à partir du 23 septembre 1920, Alexandre Millerand le restera jusqu’à sa démission le 11 juin 1924. Son mandat est dominé par le problème des réparations de guerre allemandes avec notamment l’occupation de la Ruhr. Il tente de renforcer le rôle et les pouvoirs du président de la République, mais la victoire du Cartel des gauches le contraint à démissionner en juin 1924, sans avoir eu le temps de mener à bien ses réformes.

 

Jeanne forme avec Alexandre un couple fusionnel

Jeanne et Alexandre se marient après quinze ans de vie commune. Leur relation est quasi fusionnelle.

De Jeanne se dégage une certaine classe. Elle se plaît à être l’intendante du palais de l’Élysée. Après une réception, la reine de Roumanie confie au chef du protocole : « Mais c'est une reine que vous avez là ! »

Issue d’une famille sarthoise d’un père propriétaire terrien et marchand de bois, elle est une femme discrète, fuyant les mondanités, elle préfère élever ses quatre enfants aux soirées du palais.

Jeanne Millerrand ne suit pas la tendance, qui voit fleurir en France des couturiers de renom international comme Coco Chanel ou Jeanne Lanvin. Elle préfère le style d'antan, c'est-à-dire la robe longue à corset, les ombrelles et les lourds chapeaux fleuris. « Sa préférence va au velours pesant et aux soies bruissantes.

 

 

Uni par beaucoup de ressemblance et complémentarité

Ils ont en commun le sens pratique, l’esprit terrien et l’attachement à la possession chers au Taureau qui renforce leur entente réciproque.

Ils se sentent attachés l’un à l’autre avec un esprit conservateur pour Jeanne qui montre en public un charme distingué, une réserve et du sérieux, tout en adaptabilité et en discrétion. 

De son côté Alexandre a le sens du service et le talent pour une gestion publique novatrice.

 

 

Jeanne Millerand

 

Alexandre Millerand


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page