les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Il donne son nom et la notoriété aux « liqueurs du Velay »,
en succédant à son fondateur
Joseph Rumillet.

 

Victor Pagès

Né le 1er septembre 1856 à 4 heures du matin, à Saint Paul de Tartas 43 Hte Loire

 

 

Cousin de l’épouse de Joseph Rumillet, ce dernier lui confie en 1886, la direction de sa distillerie de la « Verveine du Velay Rumillet-Charretier » qui, dès lors, devient «Verveine du Velay Pagès ». 

Il est ainsi le 1er de la dynastie Pagès à s’investir dans la liqueur et à contribuer à son expansion.

Comme son prédécesseur, Victor Pagès est actif aussi dans la vie économique départementale : il devient président du Conseil Général de la Haute Loire de 1920 à 1937 et président de la Chambre de Commerce du Puy de 1934 à 1940.

En 1984, le groupe Renaud-Cointreau rachète la firme à Raymond Julien-Pagès, gendre de Victor.

Cependant elle conserve la taille humaine d’une PME familiale, attachée à la tradition et à ses valeurs fondatrices.

La formule de fabrication des liqueurs demeure aussi secrète que respectée. Macération alcoolique des 32 plantes, distillation en alambic de cuivre et vieillissement en fûts de chêne, continuent d’être scrupuleusement pratiqués.

Trois variétés de liqueurs sont commercialisées de nos jours : verte, jaune, extra. La liqueur verte est la plus connue.

Depuis l’Exposition Universelle de 1885, la Verveine du Velay ne cesse d’étendre son rayonnement, tout en obtenant de multiples médailles. Elle est exportée, désormais, dans plus de 30 pays.

Chaque année, cette marque commercialise 150 000 bouteilles de 70 cl. Ses principaux marchés, outre la France, se trouvent dans le Benelux, la Finlande, la Suède et la Norvège. Depuis les années 2000, l’exportation s’oriente vers l’Asie avec le Japon et Taiwan.

www.verveine.com

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page