les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Sociologues, écrivains, anciens directeurs de recherche au CNRS, co-auteurs de multiples ouvrages dont une étude rare sur la sociologie des riches.
Leurs écrits et leurs conférences, leur ont acquis une ample notoriété.

télécharger cet article

 

Monique Pinçon-Charlot

Née le 15 mai 1946 à 16h30 à Saint-Etienne Loire 42
Selon acte n°1847

 

et son époux

 

Michel Pinçon

Né le 18 mai 1942 à 12h15 à Lonny Ardennes 08
Selon acte n° 12

 

 

Pénétrer l’univers des riches pour éclairer la conscience populaire et l’éveiller à la pensée critique.

Tous deux, sont sociologues et anciens directeurs de recherche au CNRS, rattachés à l’Institut de Recherches sur les Sociétés Contemporaines (IRESCO). Ils travaillent généralement en collaboration et la majeure partie de leurs ouvrages sont coécrits.

L’essentiel de leur œuvre est consacré à l’étude de la haute bourgeoisie et des élites sociales. Cette recherche rare et intéressante sur la sociologie du monde des riches leur a inspiré de multiples écrits et conférences, notamment sur le thème Grandes fortunes et misère sociale.

Pour ce faire, dans les années 80, ces deux chercheurs se sont intéressés aux élites. Ils ont pris à bras le corps ce sujet quasiment inexploré.

Prendre le thé dans des appartements ultra bourgeois, se faire inviter dans les châteaux des familles à particules, hanter les beaux quartiers habités par les plus fortunés, fréquenter les clubs sélect… tel a été leur champ d’investigation. Les Pinçon ont été assez rapidement accepté dans les cercles des élites qui ont trouvé ce couple de sociologues sympathique et très drôle.

Depuis plus d’une décennie, ils se sont acquis une certaine notoriété auprès du grand public et leurs livres dépassent les 100 000 exemplaires.

Parmi leurs ouvrages  les plus récents, on peut citer :

-          Sociologie de la bourgeoisie (La Découverte, Repères, 2007)

-          Les Ghettos du gotha. Comment la bourgeoisie défend ses espaces (seuil, « Points », 2010)

-          Le Président des riches : enquête sur l’oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy (La Découverte, « Poche », 2011)

-          Les Millionnaires de la chance, Petite bibliothèque Payot, 2012

-          La Violence des Riches, chronique d’une immense casse sociale, édité en 2013,

-          Riche, pourquoi pas toi ?, mise en bande dessinée par Marion Montaigne éditée chez Argaud.

 

Destiné aux jeunes lecteurs, leur dernier ouvrage est intitulé : Pourquoi les riches sont-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ? Il se présente comme un premier manuel de pensée critique, et démontre que pauvreté et inégalités n’ont rien de naturel car ce monde injuste, la jeunesse aura un jour à le changer pour le rendre meilleur.

Dans l’ouvrage L’argent sans foi ni loi, ils s’interrogent : Les plus riches accumulent aujourd’hui des millions d’euros tandis que des millions d’Européens vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Comment se fait-il que l’argent, conçu pour faciliter les échanges de biens, et qui était donc créateur de lien social, soit devenu le symbole universel de la réussite personnelle ? Voire la valeur suprême de l’existence…

Emaillant leurs analyses d’exemples et de propositions concrètes, les deux sociologues suggèrent de revenir de toute urgence à un encadrement plus strict de l’argent, afin qu’il redevienne ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : un bien public.

 

Les financiers mènent le monde, mais jusqu’à quand ?

Dans une conférence récente, Monique Pinçon, soulignait que la classe dominée se doit d’être solidaire car la classe dominante reste toujours très solidaire.

Voici un aperçu de l’œuvre de Monique et Michel Pinçon, qui sont à la fois étonnamment ressemblants et complémentaires. Ils associent un sens pragmatique et une conscience aigue de ce qu’est la possession des finances et des biens.

Tous deux sont animés par l’esprit du scientifique humaniste qui observe, étudie, met en écrits et paroles afin de diffuser l’information, et d’éclairer  sur ce qui est bon pour le devenir humain.

On peut les qualifier d’économistes révolutionnaires adaptés au temps présent. En précurseurs hors normes, ils énoncent des idées claires, utiles au bien-être humain et à sa sauvegarde.

 

 

Monique Pinçon-Charlot

 

Michel Pinçon


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page