les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Il est l’un des 6 Martyrs de Vingré, soldat fusillé pour l’exemple en 1914

 

Jean QUINAUD

Né le 14 mars 1886 à 4 heures du matin à Saint Victor Allier 03 selon acte n°7

Fusillé le 4 décembre 1914 à Vingré Aisne 02

 

 

Fils d’un cultivateur de Saint Victor, il fait son service militaire à Montluçon. A son retour et jusqu’à la mobilisation de 1914, il est cultivateur. Il se marie à Huriel, le 13 juin 1914 avec Marie Nathalie Greuzat. Il est inhumé au cimetière de Vallon en Sully dans l’Allier.

Voici ce que le soldat Jean Quinault écrit à sa femme la veille de son exécution :

"Je t'écris mes dernières nouvelles. C'est fini pour moi. J'ai pas le courage. Il nous est arrivé une histoire dans la compagnie. Nous sommes passés 24 au conseil de guerre. Nous sommes 6 condamnés à mort. Moi, je suis dans les 6 et je ne suis pas plus coupable que les camarades, mais notre vie est sacrifiée pour les autres. Dernier adieu, chère petite femme. C'est fini pour moi. Dernière lettre de moi, décédé pour un motif dont je ne sais pas bien la raison. Les officiers ont tous les torts et c'est nous qui sommes condamnés à payer pour eux. Jamais j'aurais cru finir mes jours à Vingré et surtout d'être fusillés pour si peu de chose et n'être pas coupable. Ça ne s'est jamais vu, une affaire comme cela. Je suis enterré à Vingré ...

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page