les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Cet officier et ingénieur militaire fonde et dirige le 1er laboratoire d’essais aéronautiques au monde à Chalais-Meudon. On lui doit le 1er dirigeable à accomplir un parcours en circuit fermé, sur environ 7 km, en 1884.

télécharger cet article

Charles RENARD

(Né Louis Marie Joseph Charles Clément RENARD)

Né le 23 novembre 1847 à 2 heures à Damblain Vosges 88
Selon acte n°43 source AD88 en ligne

Décédé le 5 avril 1905 à Meudon

 

 

 

Fils d’un juge de paix, il réussit le concours d’entrée à l’Ecole polytechnique à 19 ans et en sort diplômé dans le corps du Génie.

Il a 23 ans quand il propose une normalisation des valeurs numériques utilisées en système métrique pour la construction mécanique et, notamment, pour standardiser le diamètre des câbles. Sa trouvaille, dénommée « les séries de Renard », est adoptée, 82 ans plus tard, en 1952, dans la norme ISO 3 !

Elle apporte de réels avantages, pour interchanger les pièces, pour bien communiquer entre concepteurs et fabricants et ainsi éviter le risque d’erreur et donc réduire les coûts.

Devenu colonel, en 1877, il a tout juste 30 ans, quand il fonde l'Etablissement Central de l'Aérostation Militaire à Chalais-Meudon et en devient directeur. Il s’agit du 1er laboratoire d’essais aéronautiques au monde !

 


Le colonel Renard dans son bureau de Meudon.

 

C’est dans ce hangar que Charles Renard et Arthur Krebs construisent et mettent au point le dirigeable La France. Le 9 août 1884, doté d’une hélice motorisée par moteur électrique alimenté par pile, cet engin réalise, au-dessus du plateau de Villacoublay, le 1er vol en circuit fermé au monde. Il lui a fallu 23 minutes pour parcourir 8 km.

Plusieurs tentatives de vol réussissent et notamment l’année suivante, en 1885, avec son frère Paul.

 

 

C’est dans ce laboratoire  que Charles Renard va œuvrer, sa vie durant, à toutes ces machines volantes qu’il s’agisse d’aérostat ou d’avion.

Le génie inventif de cet homme ne se limite pas aux engins de déplacements aériens, il s’intéresse aussi au transport terrestre. Ainsi, parmi ses nombreux brevets déposés, il y a celui du « train routier » : véhicule tracteur suivi de véhicules remorqués, se déplaçant sans rails, à traction continue. Cette invention de 1903 gardera le nom de « train Renard ».


« train Renard »

 

Charles Renard est aussi l'inventeur du « Moulinet Renard » qui permet la mesure de la puissance des moteurs rapides.

Confronté à des difficultés administratives, qu’il considère entraver le développement de ses recherches, il meurt dans son laboratoire en 1905. L’hypothèse du suicide n’a jamais été confirmée.

Albert Caquot, l’un des plus grands ingénieurs français du 20e siècle, dirigera, à son tour, en 1915, l’atelier aérostatique de Chalais-Meudon qui produira des ballons pour toutes les armées alliées.

 

 

 
(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page