les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Une grande dame du jazz vocal… Pianiste, chanteuse, compositrice et arrangeuse, elle s’engage aussi pour l’égalité des droits des Noirs aux USA dans les années 1960.

télécharger cet article

 

Nina SIMONE
Née Eunice Kathleen Waymon alias…

Le 21 février 1933 à 6h du matin à Tryon  - Caroline du Nord – USA
Selon fichier Auréas Astro-PC – US Tobias

 Décédée le 21 avril 2003 à Carry-le-Rouet 13 Bouches-du-Rhône

 

 

 

Dès l’enfance elle veut être pianiste concertiste

La musique du diable selon sa mère

Engagée pour l’égalité des droits civiques des Noirs aux USA

Diva capricieuse et ingérable, fâchée avec le fisc…

Déterminée, pionnière et humaniste, rien ne l’arrête !

 

 

Dès l’enfance elle veut être pianiste concertiste

Inimitable et bouleversante Nina Simone quand sa voix incomparable « réinvente »  Ne me quitte pas, célèbre  chanson de Jacques Brel !

Un exemple parmi tant d’autres de l’héritage vocal et musical très varié que nous lègue cette artiste inoubliable au caractère bien trempé.

Née dans une famille protestante pratiquante, Nina, qui aime la musique classique, veut devenir pianiste concertiste.

Pauvre et de race noire, son ambition devrait vite tourne court.

Toutefois, Mrs Miller, patronne de sa mère, conseille d’encourager les dons de la jeune pianiste. Sa générosité ajoutée à celle des voisins lui permet de financer une année de cours de piano auprès de Muriel Massinovitch dite Miss Mazzy qui deviendra sa seconde mère « my white momma ».


"Miss Mazzy"
Source :
https://www.kcrw.com/music/articles/nina-simone-and-miss-mazzy

Pendant six ans, tous les samedis matin, c’est un nouveau monde qu’elle découvre chez Miss Mazzy. A propos de la musique de Jean-Sébastien Bach, « elle faillit s’évanouir tellement c’était beau » ! La fillette qui veut devenir la première concertiste classique noire en Amérique (selon sa mère), joue plus de trois heures de piano par jour.

Miss Mazzy n’a plus rien à apprendre à son élève âgée alors de 12 ans. Pour développer ses talents, elle est placée dans le lycée Allen, pensionnat pour enfants noirs surdoués situé à 80 km de Tryon. En pension complète et dans une stricte discipline, elle en sort cinq ans plus tard, major de sa promotion en juin 1950.

Quand la bourse d’études lui est refusée pour le prestigieux institut Curtis de Philadelphie, sa déception est immense. Sa mère lui trouve une place d’employée chez un photographe de Philadelphie.

Pour peu de temps.

Très vite elle devient pianiste-accompagnatrice d’une professeure de chant. Au bout d’un an, elle s’installe à son compte suivie d’une partie des élèves de cette pédagogue. La vie est très dure : c’est le prix de l’indépendance. Pour payer sa propre formation, elle joue puis chante comme pianiste de bar.

 

La musique du diable selon sa mère

Pour cacher cette activité à ses parents, il lui faut un pseudonyme. Ce sera Nina Simone : niña = petite fille en espagnol et Simone par référence à Simone Signoret qu’elle a vue dans le film Casque d’or de Jacques Becker.

Mélange de jazz, blues, musique classique, son style s’affirme peu à peu. Et par ses rencontres elle s’ouvre à divers types de musique. Bientôt, elle cesse d’être professeur pour tenter sa chance dans les clubs de Philadelphie. Ses engagements et les cours chez Sokhaloff lui occupent son temps.

Mais du jour où elle avoue à ses parents d’où vient l’argent qu’elle leur envoie tous les mois, les liens se coupent aussitôt avec sa mère qui appelle cette musique :  la musique du diable.

En 1955, arrivent les premiers succès tant ses interprétations impressionnent le public et le Midtown Bar & Grill affiche complet tous les soirs.

Elle décroche des contrats pour ses spectacles et enregistre un premier disque de 14 titres en une seule journée ! Ce sera le premier de la cinquantaine d’albums de sa carrière.

Nina Simone contrôlera toujours la qualité de sa musique y compris avec l’industrie du disque.

Installée à New-York en 1958, elle se produit dans les clubs à la mode où règne une certaine mixité sociale. Jazz, folk, classique, comédies musicales, chants africains, composent son répertoire très éclectique.

Après un premier mariage bref, Nina Simone épouse en 1961 un détective de la police newyorkaise Andrew Stroud qui devient plus tard son manager. Leur fille Lisa Celeste Stroud née en 1962 connaîtra une enfance très chaotique après le divorce de ses parents en 1970 et les multiples déménagements de sa mère.

 

Engagée pour l’égalité des droits civiques des Noirs aux USA

Suivant le combat politique de Martin Luther King pasteur militant non-violent pour les droits civiques des Noirs, pour la paix et contre la pauvreté, la conscience politique de l’artiste s’affermit.

Et dès 1964, elle aborde ouvertement l’inégalité raciale dans ses chansons comme Mississippi Goddam sachant que son répertoire évoque toujours ses origines afro-américaines.

 


Marche de Selma à Montgomery à laquelle participe Nina Simone en mars 1965.

 

La musique de Nina Simone puissante et radicale est et demeure source d’inspiration pour des générations dans la lutte pour l’égalité des droits et contre le racisme.

Même à l’apogée de sa carrière, ses titres font rarement le haut des classements ; toutefois ses concerts font salle pleine.

Trois jours après la mort de Martin Luther King en 1968, elle lui dédie tout son spectacle et chante Why ?, chanson écrite par son bassiste après l’annonce de l’assassinat du pasteur.

 

Diva capricieuse et ingérable, fâchée avec le fisc…

Considérée comme une diva capricieuse et ingérable, fâchée avec tout le monde, et le fisc américain en particulier, Nina  Simone quitte les États-Unis en septembre 1970 pour la Barbade, île située en mer des Caraïbes. Ensuite, elle séjourne au Liberia, en Suisse aux Pays-Bas avant de s’installer en France en 1992.

Nina  se qualifie de « paumée » à la suite de sa séparation et de son divorce et ses dernières années seront chaotiques, entre alcool, drogue et démêlés avec le fisc américain.

 

Bientôt le succès n’est plus au rendez-vous, même si une brève popularité lui arrive en 1987 quand  sa chanson My Baby Just Cares for Me sortie en 1958 est utilisée dans une publicité pour le parfum N°5 de Chanel.

Elle décède en 2003 des suites d’un cancer du sein.

Parmi ses succès les plus connus on peut citer : Don’t Let Me Be Misunderstood, I Put a Spellon You, Ne me quitte pas (écrite et composée par Jacques Brel.

 

 

Déterminée, pionnière et humaniste, rien ne l’arrête !

Originale et déterminée : quand Nina a décidé quelque chose, rien ne l’arrête. Le Verseau y est pour beaucoup dans ce caractère aux convictions solides voire radicales.

Dès l’enfance, elle a besoin de fonctionner en toute indépendance et selon son idée déjà bien arrêtée. Elle le montre à toutes les étapes de sa carrière.

L’influence du Bélier lui donne d’être une femme combative que les défis audacieux stimulent. Le déroulé de sa vie l’atteste.

L’art est son mode d’expression, elle s’y emploie avec puissante énergie et désir de perfection qui la pousse à tout contrôler notamment pour les enregistrements.

Capable de s’intéresser à tous les styles, elle se donne avec une énergie démiurgique dans ce qu’elle entreprend.

Des Poissons à la Vierge, sa musique et sa vie lui ont ouvert les portes de l’infiniment grand à l’infiniment petit, entre rêve idéaliste et exigence d’une perfection minutieuse qui n’est pas de ce monde. Au risque de s’y perdre et d’en perdre parfois le Nord !

S’engager pour les droits civiques des Noirs d’Amérique est évidence pour Nina pétrie d’humanisme et qui aime agir dans le sens de ce qui est bon pour le devenir humain surtout pour les plus faibles et les plus démunis.

Hommage à l’impressionnante Nina Simone, femme d’avant-garde et engagée pour son bel héritage musical et vocal qui parle encore à notre 21e siècle !

 

Source documentaire :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nina_Simone

 

 

En astrologie, d’où vient le goût pour le jazz ? Pour en savoir plus suivez le lien :

http://www.janinetissot.com/travaux/jazzmen.html

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

Pour retrouver la musique et la voix de Nina Simone :

https://www.francemusique.fr/jazz/portrait-de-nina-simone-en-10-chansons-59304

https://www.youtube.com/watch?v=0Q7w7gk1JhQ

 

 

haut de page