les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Ce cartographe et mathématicien étudie au milieu des années 1850, les déformations générées par la projection cartographique. Inventeur de l’indicatrice qui porte son nom, il connaît une renommée internationale encore vivante dans le monde scientifique.

télécharger cet article

 

Nicolas Auguste TISSOT

Né le 16 mars 1824 à 4h du matin à Nancy Meurthe-et-Moselle 54
Selon acte n°274 – AD54 en ligne – 5 Mi 39/R 131 – vue 86/371

 Décédé en 1897 à Paris

 


Indicatrice de Tissot,
vue depuis l'espace

 

Comment présenter la sphère de la Terre sur une surface plane ?

La théorie de Tissot est saluée dans le monde scientifique anglo-américain.

Terrien d’avant-garde, il crée l’outil d’une cartographie rigoureuse

 

 

Comment présenter la sphère de la Terre sur une surface plane ?

Ce scientifique s’intéresse aux distorsions engendrées lors du tracé des cartes qui permettent de représenter la surface de la terre en partie ou dans son ensemble sur la surface plane d’une carte.

Après une formation d’ingénieur dans l’armée française, il devient capitaine du génie.

Professeur de mathématiques au Lycée Saint-Louis, il est, à partir du début des années 1860, professeur de géodésie(*) à l’Ecole Polytechnique de Paris.

Dans le même temps, il se lance dans un programme de recherche afin de déterminer le meilleur moyen de projection cartographique pour une région donnée.

Il présente ses résultats à l’Académie des Sciences.

En 1859 et 1881, il publie une analyse de la déformation des projections cartographiques. Il conçoit l’indicatrice Tissot (ou cercle de distorsion) qui une fois tracée sur une carte, apparaît sous forme d’une ellipse dont l’élongation dépend de l’importance de la distorsion créée par la carte à cet endroit. L’angle et l’étendue de l’allongement représentent l’ampleur de la distorsion angulaire de la carte. La taille de l’ellipse indique le degré de déformation de la zone.

 

La théorie de Tissot est saluée dans le monde scientifique anglo-américain.

Dans le contexte cartographique du 19e siècle, la théorie de Tissot est saluée chez les savants anglo-américains et son héritage est toujours vivant dans le monde scientifique.

Sa méthode est adoptée par le service géographique de l’armée française.

Le mathématicien et physicien allemande Carl Friedrich Gauss avait également étudié le sujet avant les contributions de Tissot.

 

(*) Géodésie : science destinée à l’origine au tracé des cartes qui s'est attachée à résoudre le problème des dimensions, puis de la forme de la Terre, ce qui fait d'elle, la première forme de la géographie moderne.

 


https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9od%C3%A9sie#/media/File:Litography_archive_of_the_Bayerisches_Vermessungsamt.jpg
Archives géodésiques de Munich  avec au 1er plan une planche lithographique concernant les anciens Pays-Bas
(région de polders où il était particulièrement important de connaître l'altitude des terres conquises sur la mer souvent situées sous le niveau marin)

 

 

Terrien d’avant-garde, il crée l’outil d’une cartographie rigoureuse

Rechercher, calculer et donner des outils pour représenter la Terre, ou une de ses parties, avec logique, rigueur et pragmatisme, voilà bien le talent du savant Tissot très marqué par les signes terriens du Capricorne et du Taureau.

L’influence des Poissons lui donne de voir en grand avec intuition et sens de la démonstration appuyé sur une réflexion scientifique soucieuse d’œuvrer pour la pérennité avec le maximum d’exactitude.

Faire ce qui ne s’est encore jamais fait et construire le nécessaire pour l’avenir correspond à la trempe avant-gardiste de ce mathématicien uranien qui a donné à l’humain les outils d’une cartographie plus rigoureuse.

 

 


(Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page