les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

Dossiers

La Tour Eiffel

 


Préambule - Gustave EIFFEL - Les 72 savants - autour de la Tour


 

Les 72 savants dont le nom figure sur la frise du 1er étage de la Tour d’Eiffel,

telle un “Panthéon scientifique” voulu par Gustave Eiffel

 

 

Introduction

L’une des réalisations auxquelles Eiffel tenait le plus, et qui est sans doute la moins connue par les visiteurs de la Tour, est la grande frise extérieure courant le long du premier étage, avec les noms de 72 savants français qui ont fait avancer les connaissances pendant les cent ans qui séparent l’Exposition de 1889 de la Révolution Française.

C’est le “Panthéon scientifique” de la Tour, l’hommage d’Eiffel aux augustes parrains dont il se déclare l’héritier....

Dès 1888, Eiffel a commencé à solliciter des avis autorisés pour établir la liste de ces nouveaux immortels. Edouard Collignon, au nom du conseil général des Ponts et Chaussées, lui propose neuf noms dont BELGRAND.

Lors d’un banquet le 13 avril 1889, Eiffel dans son discours indique qu’il a “tenu à ce que cet édifice soit placé, d’une façon bien apparente, sous l’invocation de la science, et que sur la frise qui surmonte son soubassement, on puisse lire les noms des savants et des ingénieurs qui forment la glorieuse couronne de notre pays dans le siècle dont nous allons célébrer le centenaire.”

source :  Eiffel de Michel CARMONA p.403 et 404

 

 

Remarques préalables

 

L’absence ou l’imprécision des heures de naissance rend l’analyse astrologique incomplète.

Néanmoins, il s’agit d’un échantillon très intéressant de savants (chimiste, physicien, astronome, mathématicien, ingénieur, géomètre, naturaliste, médecin, anatomiste, physiologiste, géographe, industriel),  qui ont en commun :

- d’avoir fait avancer les connaissances scientifiques entre 1789 et 1889

- d’avoir leur nom inscrit sur ce monument, connu dans le monde entier, qu’est la Tour Eiffel

 

 

Caractéristiques de la liste des 72 noms  (source encyclopédie Wikipédia)

 

On n'y trouve aucune femme ;

On y trouve un grand nombre de polytechniciens (au moins 27 et 6 professeurs non anciens élèves), soit presque la moitié de la liste ; loin derrière, on trouve les écoles de Centrale et les Mines

La plupart étaient membres de l'Académie des Sciences.

Les sciences du vivant sont peu représentées : 5 noms. 

Hormis Fizeau et Chevreul tous étaient morts lors de l'inauguration de la tour.

Tous sont fortement liés à la France, probablement tous français au moins à un moment de leur vie. Certains sont nés à l'étranger, comme Lagrange (Italie) et Sturm (Suisse).

Beaucoup ont laissé leur nom à une loi scientifique, un produit ou à un procédé.

Tous ont un nom de 12 lettres au plus, question de place limitée entre les poutrelles ;

Presque tous sont mentionnés dans un discours de Gabriel Lamé en 1851.

Il ne semble pas y avoir d'ordre particulier ni de classement ou hiérarchie sur les différentes faces.

On peut rapprocher la représentation des grandes inventions françaises à la galerie des machines, où l'on retrouve beaucoup de ces noms.

 

 

Pourquoi 72 noms ?

Ce chiffre serait-il lié au nombre d’or ?

 

Ce nombre de personnalités qu’Eiffel a voulu honorer  ne semble pas tenir du hasard. Ingénieur de formation  scientifique, et connaissant la symbolique de ce chiffre, il est probable qu’il l’a choisi sciemment. En effet, le nombre de savants dignes d’être retenus était bien supérieur à ce chiffre.

En astrologie, 72° correspond précisément au quintile qui a signification au niveau des valeurs de l’invisible dans l’interprétation du thème astral.

 

En mathématiques, ce chiffre 72 entre dans la composition du nombre d’or.
Il est, par exemple, un des angles de la base du triangle sublime. Le triangle sublime est un triangle isocèle dont les angles à la base ont chacun 72°. La propriété fondamentale du triangle sublime est  que le rapport côté / base égale le nombre d’or.

Nommé « Phi » ou « divine proportion »,  il est environ de 1,6180339. Introduit par le mathématicien grec Euclide au 5e siècle avant J.C., le nombre d’or est  considéré comme particulièrement esthétique. Ainsi, depuis l’Antiquité, il a été repris abondamment dans l’art et l’architecture.

On rencontre le nombre d’or partout et par exemple :

-  Dans la nature: répartition spiralée des feuilles autour d’une tige, fleur, coquillages, étoile de mer…)

-  En musique : intervalle musical harmonieux rendu par la « sixte »

-   En construction : les pyramides d’Egypte,  certains temples grecs…

-  Egalement dans le croquis de Léonard de Vinci « Homme de Vitruve(*) » sur les études de proportions du corps humain

-   ………..

 

(*)  Vitruve est un architecte romain (90 ans av. J.C.)

 

 

Pourquoi cet emplacement dans la Tour ?

 

Ces noms sont disposés sur la frise du 1er étage de la Tour qui fait comme une ceinture encore bien visible du sol et qui maintient  solidairement les 4 piliers de l’édifice. C’est l’emplacement idéalement choisi par Gustave Eiffel pour rendre hommage à ceux qui ont fait avancer la science depuis un siècle.

Comme la ceinture du 1er étage contribue à soutenir  la Tour, pareillement ces 72 savants font partie de ceux qui ont fait avancer les connaissances scientifiques depuis 1789.

Eiffel,  se sentant l’héritier de ces hommes de science, a naturellement fait inscrire leur nom autour du 1er étage de sa Tour.

Cet emplacement est précisément la base solide de son chef-d’œuvre qu’il a pu réaliser grâce aux inventions, découvertes et connaissances apportées notamment par ces prédécesseurs depuis un siècle. La Tour, destinée à symboliser le triomphe de la technique française pour l’Exposition de 1889, va ainsi porter en elle, et pour toujours, la mémoire écrite de 72 géniaux inventeurs.