les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Populaire dans le monde entier, écrivain inclassable auteur de 80 romans, il est un monde à lui tout seul.
De la plume imaginative de ce grand voyageur, naissent d’extraordinaires aventures qui semblent indémodables.

télécharger cet article

 

Jules VERNE

Né le 8 février 1828 à midi à Nantes Loire-Atlantique
Selon dictionnaire ESAP

Décédé le 24 mars 1905 à Amiens Somme

 

 

Le romancier enchanteur du 19e siècle !

Amoureux de sa cousine, il embarque à 11 ans pour lui offrir un collier de corail

Pour lui, pas d’autre carrière que dans les lettres !

« Cinq semaines en ballon » signe l’envol de sa carrière de romancier

Grand amateur de croisières

Un romancier qui arpente la littérature hors des sentiers battus

 

 

Le romancier enchanteur du 19e siècle !

Parmi les génies de la plume que compte le 19e siècle, Jules Verne est une figure à part.

Enchanteur plus que magicien, poète visionnaire et non pas ingénieur, il est un créateur qui ne concurrence pas la science.

A l’écoute du monde de son temps que transforment chemin de fer et paquebots, il pressent le destin fabuleux de l’homme et de sa machine.

Au seuil d’un monde, ses écrits soulèvent le rideau d’un futur aussi inimaginable qu’audacieux.

A force d’inventer l’avenir, son œuvre semble indémodable, étonnante et attirante encore pour le lecteur du 21e siècle.

 

Amoureux de sa cousine, il embarque à 11 ans pour lui offrir un collier de corail

Né près de l’océan et d’une ascendance qui compte navigateurs et armateurs, il ressent très tôt l’appel du large.

Il n’a que 11 ans quand il achète l’engagement d’un mousse pour s’embarquer sur un long courrier en partance pour les Indes. A son père qui le rattrape à Paimboeuf, il avoue être parti pour rapporter à sa cousine Caroline Tronson un collier de corail !

Rudement tancé, il promet : Je ne voyagerai plus qu’en rêve.

Les baccalauréats en poche, il étudie le droit comme son père qui lui destine sa succession d’avoué. Il écrit ses premières œuvres et nourrit un amour impossible pour Caroline qui se marie en 1847, à son grand désespoir.

De dépit et pour continuer ses études de droit, il monte dans la capitale en 1848.

 

Pour lui, pas d’autre carrière que dans les lettres !

Là, l’écriture, le théâtre, la lecture l’occupent avec avidité, sans abandonner le droit dont il passe la thèse en 1850.

Mais comme il ne voit son avenir que dans les lettres, il renonce fermement à suivre le vœu de son père.

Pour vivre à Paris, il donne des leçons et ne cesse d’écrire et de lire les grands auteurs contemporains dont Victor Hugo qui exerce sur lui une forte influence. Déjà ses récits, par leur ouverture historico-géographique, préfigurent les œuvres visionnaires à venir.

En 1853, le succès se profile avec son opérette Le Colin Maillard qui sera représentée quarante fois.

Marié à Honorine du Fraysne de Viane, veuve de 26 ans, il devient associé d’un agent de change grâce aux appuis familiaux. Lectures et grands voyages nourrissent sa production littéraire.


Le 1er bateau de Jules Verne

 

« Cinq semaines en ballon » signe l’envol de sa carrière de romancier

Sa vraie carrière de romancier débute avec la signature en 1862 du contrat pour Cinq semaines en ballon, avec l’éditeur Hetzel pour les 20 années suivantes.

Le succès est triomphal en France et à travers le monde. Dès lors Jules Verne peut abandonner la bourse sans inquiétude.

Parisien et cosmopolite, il se plaît dans son époque et tant avec ses amis que dans ses livres, se dégage une cordialité généreuse, teintée d’ironie.

Conteur inlassable à l’imagination fertile, il est en train de créer le monde extraordinaire de Jules Verne avec la série des Voyages extraordinaires, qui se poursuit durant quarante années. Voyages, lectures, composition se succèdent et s’enchaînent pour cet artisan de la plume consciencieux et exigeant pour lui-même.

 

Grand amateur de croisières

Installé dans l’estuaire de la Somme au Crotoy, il achète son premier bateau nommé Le Saint-Michel du prénom de son fils. Avec cette simple chaloupe de pêche, il croise sur la Manche et remonte la Seine.

Mais comme il lui faut le large, avec son frère, il embarque ensuite sur un grand navire à roues construit pour la pose du câble téléphonique transocéanien.

En 1872, installé à Amiens, ville natale et familiale de son épouse, il peut s’acheter un hôtel particulier et un vrai yacht Le Saint-Michel II. « Le Tour du monde en 80 jours » remporte un triomphe.

Pour lui, c’est le temps des livres, croisières et vie bourgeoise mais où le travail joue le premier rôle.

Selon les témoins de sa vie, l’apogée de sa gloire se situe de 1872 à 1886. Ensuite, il vend son yacht et renonce à sa vie libre et voyageuse.

En 1888, il s’investit dans le conseil municipal d’Amiens.

Malgré décès et drame (blessé à la jambe par son neveu armé d’un révolver), il continue d’écrire tant que sa main peut tenir la plume : Quand je ne travaille pas, je ne me sens plus vivre.

Il décède à 77 ans dans sa maison d’Amiens.

 

 

Un romancier qui arpente la littérature hors des sentiers battus

Si les Gémeaux lui confèrent l’âme voyageuse, c’est le Verseau qui fait de Jules Verne un homme visionnaire et indépendant.

Ecrire ce qui ne s’est encore jamais écrit lui convient parfaitement.

Découvrir l’originalité du monde et des humains aiguise sa curiosité naturelle.

A la fois libre et adapté au monde environnant, il est avide de d’apprendre, pour nourrir sans cesse sa plume inspirée. Très bon vivant en société, il lui faut aussi s’adonner à la création solitaire, rigoureuse et exigeante.

Mouvement, voyages, originalité, indépendance, marquent cet auteur et colorent son œuvre attachante et unique.

Cette vignette se veut un salut reconnaissant à Jules Verne l’indémodable enchanteur des petits et des grands.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page