les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Inspirés par Otto Lilienthal,  inventeurs du 1er aéroplane
et auteurs du 1er vol mécanique en 1903, ils ouvrent l’ère de l’aviation

 

Les frères WRIGHT

 

Wilbur WRIGHT

né le 16 avril 1867 à 13h20 (spéculatif) soit 19h01 ut
à Millville/Indiana USA 85°17W 39°55N
Source : Marc Penfield via Monique Kalinine

décédé le 30 mai 1912 à Dayton/Ohio USA

et

Orville WRIGHT

né le 19 août 1871 à 17h (spéculatif) soit 22h37ut
à Dayton/Ohio USA 84°15W 39°45N

Source : Marc Penfield via Monique Kalinine

décédé le 30 janvier 1948 à Dayton/Ohio USA

 

 

Passionnés de mécanique, ils font une machine à imprimer puis des bicyclettes avant de tenter la première machine volante en 1903

Fils d’un pasteur, habitués à une vie simple et austère, ils demeurent toujours unis malgré leurs différences de caractère. Honnêtes et sincères, ils se montrent aussi persévérants, intuitifs et de bon sens. Dès leur jeunesse, la passion de la mécanique les amène à construire une machine à imprimer et plus tard à monter une fabrique de bicyclettes.

 

Géniaux inventeurs, ils découvrent les principes du vol de l’homme et apprennent l’homme à voler

Wilbur assiste, en Allemagne, aux expériences d’Otto Lilienthal et observant le vol des buses, il réalise que, tel un oiseau, l’aéroplane doit se déplacer sur trois axes pour être contrôlable. Selon ce principe, une première machine volante est conçue en 1899 puis c’est l’essai de 3 planeurs biplans.

En 1902, ils ne réalisent pas moins de 1 100 glissades aériennes, dont 700 en 10 jours. Plusieurs des vols dépassent 200 m de longueur. Pour déterminer le meilleur profil d’aile, ils réalisent une soufflerie à Dayton.

C’est le 17 décembre 1903, qu’ont lieu les 1ers vols soutenus et leur 1er avion motorisé s’élance des collines Kill Devil Hills en Caroline du Nord.

Orville fait le 1er vol et Wilbur toujours plus adroit et plus calme que son frère accomplit le fameux vol de 825 pieds (260m) en 59 secondes. Mais c’est en 1905 que le 1er essai authentifié a lieu : Orville parvient à voler 38 minutes en aéroplane.

 

Devant l’indifférence de leur gouvernement, les frères Wright viennent en France – terre de l’aviation - pour faire financer la fabrication de leurs avions.

Conscients d’avoir résolu tout le problème de l’aviation, les frères Wright qui avaient sur leur maigre bourse avancé tous les frais d’expérience pendant 6 ans, cherchent à négocier leur invention.

Jusqu’alors, ayant œuvré dans la plus grande discrétion, leurs trouvailles reçoivent peu d’écho auprès du public et des autorités de leur pays.

C’est alors que Wilbur, d’abord, vient en France en juin 1908, il y rencontre notamment Léon Bollée, un pionnier de l’automobile qui croit lui aussi au plus lourd que l’air pour voler.
Wilbur effectue d’août à décembre 1908 les plus magistrales démonstrations.

 

Les frères Wright sont les premiers à battre tous les records de durée, de distance, d’altitude et à réaliser le transport de passagers et conçoivent aussi le 1er aéroplane de l’armée américaine.
C’est ainsi que des sociétés naissent en France, en Allemagne et en Angleterre exploitant sous licence le brevet Wright.

Les deux frères, ensuite, installent à Pau une école de pilotage où Wilbur forme ses premiers élèves dont le comte Charles de Lambert.
 
Dès lors, et dans la frénésie des exhibitions de l’aviation naissante, les deux hommes sont comblés d’honneur pendant leur séjour en Europe. Et quand ils rentrent dans leur pays courant 1909, ils reçoivent alors un véritable triomphe.

Les frères Wright testent le vent avant un vol en France en 1909

 

Un fin de carrière marquée par de multiples procédures de défense de leur brevet

La carrière des pionniers Wright cesse en 1910, occupés qu’ils sont, à la construction industrielle, à la défense de leurs droits et brevets, à l’étude de nouveaux appareils. Veillant jalousement sur leurs innovations, une querelle de brevet ne tarde pas à empoisonner le reste de leur existence, notamment avec leur rival Glenn Curtiss.

Wilbur, titulaire du brevet de pilote aviateur n°15 de l’Aéro-Club de France, daté du 7 janvier 1909, meurt de la tiphoïde à Dayton le 30 mai 1912.

 

Orville, titulaire du brevet de pilote aviateur n°14 de l’Aéro-Club de France, obtenu aussi le 7 janvier 1909, se retire des affaires en 1915 pour se consacrer à des recherches en laboratoire. Il est aussi un conseiller respecté auprès de nombreux organismes.

Il termine solitairement sa vie à Dayton le 30 janvier 1948.

 

 

Un mémorial leur est dédié à Kittyhawk NC USA

 

La Poste les honore par un timbre dans une plaquette dédiée aux pionniers de l’aviation parue en octobre 2010

 

 


A consulter aussi la page fort intéressante qui leur est consacrée sur

aviation.maisons-champagne.com

 

 

 

Wilbur WRIGHT

 

Orville WRIGHT

 
(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

En astrologie, d'où vient le goût de voler ? Pour en savoir plus : http://www.janinetissot.com/travaux/aviateurs.html

 

haut de page