les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Co-fondateur du Moulin-Rouge avec Joseph Oller,
imprésario et maître d’œuvre légendaire de la fête parisienne de la Belle-Epoque, il fonde aussi l’Olympia

 

Charles ZIDLER
(Charles Joseph ZIDLER)

né le 29 décembre 1830 à 8 heures du matin à Saint-Cloud 92 Hauts-de-Seine
(selon acte archives municipales n°58)

décédé le 10 novembre 1897 à Paris 9e

 

 

Il sort de la misère par son flair d’organiser l’plaisir !

Vois-tu, ma p’tite Yvette... j’suis comme toi... fils de mes œuvres... je me suis fait tout seul. À dix ans, je trempais dans c’tte ordure de ruisseau de boue et de tanin qu’est la Bièvre. J’étais dans l’eau puante, pour tanner les peaux de vaches que mon patron ne voulait pas faire ; j’ai appris à lire et à écrire, j’avais quatorze ans, et je ne suis pas très fort.(...) Comme j’avais l’flair d’organiser l’plaisir, j’ai fait un jour la connaissance d’Oller, et une fois associés à Paris, nous avons créé les Montagnes russes (dans l’Olympia), Le Grand Hippodrome,(...) puis le Moulin-Rouge , puis le Jardin de Paris

Voici les propos de Charles Zidler rapportés par la chanteuse Yvette Guilbert dans ses mémoires.

Son père est marchand boucher. Charles devient tout naturellement garçon boucher, puis apprenti tanneur dans son adolescence.

Héritier de l’art du commerce, il prospère d’abord en ouvrant un magasin de chaussures. Mais c’est en organisant des spectacles à succès qu’il devient un imprésario réputé. Son nom est lié à la création de lieux à la renommée légendaire.

 

Imprésario de génie, il est cofondateur du Moulin-Rouge en 1889 et créateur de l’Olympia en 1893

Associé à Joseph Oller, il fonde successivement le cirque sous verrière de l’Hippodrome près du pont de l’Alma en 1877, puis le café-concert du Jardin de Paris en 1885, l’attraction des Montagnes russes (1888), le Moulin-Rouge en 1889 et enfin la salle de l’Olympia en 1893.

Le lieu d’implantation du Moulin-Rouge est choisi avec soin, au cœur d’un quartier à la mode, où un public fortuné vient s’encanailler et boire un verre, tout en côtoyant mauvais garçons et filles « de mauvaise vie ».

Le flair incomparable de Charles Zidler pour repérer les artistes de talent apporte beaucoup au Moulin-Rouge qui devient l’un des cabarets les plus célèbres du monde. C’est lui qui y impose comme attraction vedette le quadrille naturaliste devenu le french cancan. Parmi les nombreux artistes qu’il engage, il y a les inoubliables : La Goulue et Valentin le Désossé, Yvette Guilbert, Le Pétomane, qui animent les spectacles de ce cabaret très en vogue en cette fin de 19e siècle. Quand les deux hommes d’affaires Zidler et Oller se séparent en 1892, c’est le déclin du Moulin-Rouge après trois années de succès légendaire.

En 1896 et 1897, Zidler dirige les deux célèbres Cavalcades du Bœuf Gras aux Carnavals de Paris de 1896 et 1897.

Il décède le 10 novembre 1897 à Paris.

Cet artisan incomparable de la fête parisienne de la fin du 19e siècle, inspire  des cinéastes tels que John Huston en 1952 dans Moulin-Rouge, Jean Renoir en 1954 dans French Cancan  et Baz Luhrmann en 2001 dans Moulin-Rouge.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page


Janine Tissot - Cabinet d'astrologie - Montbrison (42) - tél: 04 77 24 94 36 - http://www.janinetissot.com - info@janinetissot.com